末期日子之光

Lumière pour les derniers jours – Janvier 2022

« Vous savez qu’un Antéchrist vient »… mais est-ce qu’il vient bientôt ?

Mes enfants, c’est la dernière heure. Vous avez appris qu’un « anti-Christ » doit venir. Or, dès à présent, beaucoup d’antichrists sont là. Voilà pourquoi nous savons que nous sommes entrés dans la dernière heure.

1 Jean 2.18

Sommes-nous contemporains de l’Antéchrist ? D’après ce que dit la Bible, cet homme, qui incarne l’iniquité poussée à son comble, doit venir au pouvoir dans les derniers jours de notre ère et instaurer une dictature mondiale qui ravalera Hitler, Staline, Mao et Pol Pot au rang d’amateurs inoffensifs.

Tandis que le monde titube d’une crise à l’autre, les uns et les autres vivent dans la crainte de ce qui doit venir. Beaucoup ressentent le besoin qu’un homme providentiel se fasse connaître et propose une solution au chaos actuel, lequel menace le monde d’effondrement.

Selon la Bible, une crise mondiale majeure va éclater à la fin de notre ère. Il existe néanmoins une bonne nouvelle, un message d’espoir, et c’est qu’il est bien quelqu’un qui va rétablir l’ordre dans ce monde: Jésus, le Messie, qui viendra une nouvelle fois, investi de l’entière puissance de Dieu, afin de juger le monde dans la droiture et d’établir Son Règne messianique dans lequel tous les croyants jouiront de la paix et de la sécurité. En attendant ce jour, Il donne la paix et la sécurité éternelle à tous ceux qui croient que le Messie / le Christ est mort pour nos péchés puis S’est relevé des morts pour donner la vie éternelle à ceux qui croient.

Mais il n’y a pas que cette bonne nouvelle. Il y en a aussi une très mauvaise. Nous sommes avertis qu’une période de chaos sans précédent va s’abattre sur le monde qui verra la montée au pouvoir d’un faux messie, connu sous le nom d’Antéchrist ainsi que de la Bête. A la tête d’un gouvernement mondial, il impose au monde un nouveau système de surveillance globale qui exigera de tous la soumission à ses exigences s’ils souhaitent éviter l’ostracisme et l’interdiction de participer à toute vie en société. Cela s’accorde avec un grand nombre de développements survenant dans le monde aujourd’hui, ainsi que nous le verrons dans la présente édition de ce magazine.

Que dit la Bible au sujet de l’Antéchrist et que l’Église a-t-elle dit de lui tout au long de son histoire ? L’Église lui a prêté diverses identités au fil des siècles, en fonction des points de vue adoptés quant aux événements prophétiques devant se produire à la fin de notre ère. Les trois points de vue majeurs sont comme suit :

  1. Vision prétériste. Selon cette vision des faits, l’Antéchrist est un personnage appartenant au passé, nommément l’Empereur romain, auteur de persécutions à l’égard des chrétiens et qui exigea d’être adoré, s’arrogeant ainsi l’honneur réservé à Dieu seul. Selon la guématria – sorte de numérologie hébraïque fondée sur la valeur numérique des lettres de l’alphabet de cette langue – Nero Caesar, nom et titre latins de Néron, a une valeur de 666.

2. Vision historiciste. Selon cette vision, l’Antéchrist est un personnage survenant de manière récurrente tout au long de l’Histoire. Les réformateurs protestants l’ont identifié au Pape (quel que soit le Pape occupant le « Saint-Siège »). Ils ont énoncé que l’Église catholique romaine avait établi un faux système d’adoration en mettant le pape à la place du Christ, en persécutant les chrétiens véritables et en réprimant l’authentique évangile. La valeur numérique des titres du Pape, Vicarius Filii Dei (vicaire/remplaçant du Fils de Dieu) a été calculée comme étant de 666.


D’autre part, les dictateurs sont perçus comme étant des types de l’Antéchrist, investis du pouvoir de Satan, persécutant le peuple de Dieu et établissant des images d’eux-mêmes en tant que figures devant recevoir l’adoration.

3. Vision futuriste. L’Antéchrist / la Bête d’Apocalypse 13 est le dirigeant Mondial qui apparaît dans les 7 dernières années de la tribulation avant le retour physique de Jésus-Christ sur Terre.

C’est l’interprétation futuriste qui me semble le mieux correspondre aux textes. Si l’on peut voir dans les dictatures du passé des types de l’Antéchrist, comme les empereurs romains, les papes et les dictateurs tels Staline, Mao ou Hitler, l’Antéchrist est forcément un personnage à venir qui sera sur Terre lorsque s’y produira le Second Avènement de Jésus-Christ. C’est alors qu’il connaît sa chute et qu’il est jeté en enfer par le Seigneur au moment de Son retour (Apocalypse 19).

L’Antéchrist prépare-t-il dès maintenant sa venue dans les coulisses ?

Beaucoup d’antéchrists sont aujourd’hui dans le monde qui lui préparent un chemin. La persécution des chrétiens fait rage au sein de multiples régimes antéchristiques comme la dictature communiste de la Chine et de la Corée du Nord, ainsi que dans des zones où l’Islam est au pouvoir. Dans les nations occidentales, nous assistons à une répression croissante du christianisme biblique et à la montée d’influences antéchristiques qui présentent Jésus-Christ sous une forme altérée (par exemple, l’Islam, le Nouvel Âge, le yoga, la théologie libérale et l’enseignement « œcuménique » dans l’Église, des sectes tels les Témoins de Jéhovah et les Mormons). Nous voyons aussi que les événements mondiaux préparent la voie à l’avènement de l’Antéchrist tel qu’il est prophétisé en Apocalypse 13, dont nous ferons le commentaire plus bas dans les lignes de ce numéro.

La Bible lui décerne plusieurs titres. Il n’est appelé « Antéchrist » que dans les Épîtres de Jean tandis qu’ailleurs, dans les Écritures, il est désigné sous le nom de « petite corne » (Daniel 7), « le prince à venir » (Daniel 9), l’homme de péché (2 Thessaloniciens 2) et la Bête (Apocalypse 13).

Voici un condensé des caractéristiques essentielles de l’Antéchrist, la Bête dont parlent les Écritures.

  1. Il fait son ascension depuis la 4ème Bête. Daniel 7 désigne cette Bête comme étant l’Empire romain. Cette entité politique doit renaître de ses cendres un jour ou l’autre (Apocalypse 17.9-13). L’Union européenne, le Royaume-Uni seraient des candidats probables, ou bien tout gouvernement mondial qui serait le fruit d’initiatives variées pour résoudre les problèmes de notre monde. De là paraîtront 10 rois qui donneront leur pouvoir à la Bête.
  2. Il reçoit le pouvoir du Diable, crache des imprécations contre le Seigneur et Son peuple. Il persécute les saints (Daniel 7, Apocalypse 13).
  3. Il aspire au pouvoir Mondial et s’en empare effectivement un bref instant (la période de tribulation de 7 ans, divisée en deux périodes de 3 ans et demi). C’est lui qui instaure le système de la Marque de la Bête, le système 666 d’Apocalypse 13.
  4. C’est lui le « prince qui doit venir » et qui établit l’alliance avec Israël, qu’il enfreint à mi-parcours (Daniel 9.26-27).
  5. Il reçoit de Satan un pouvoir surnaturel. C’est un souverain « impudent et artificieux », c’est-à-dire quelqu’un qui n’a pas de scrupules, un maître de l’intrigue. Il accomplit des miracles mensongers qui en séduisent beaucoup et font croire au grand mensonge, et il fait subir les gens la « grande illusion » (2 Thessaloniciens 2).
  6. Il établit l’abomination de la désolation qui est adorée comme étant un dieu. (Daniel 11, Matthieu 24, 2 Thessaloniciens 2, Apocalypse 13)
  7. Son règne prend fin lorsque revient le Seigneur Jésus-Christ, à la suite de quoi il est envoyé en enfer. (Apocalypse 19.11-21, Daniel 7, Ésaïe 11.4, Habakuk 3.13, 2 Thessaloniciens 2.8)

La Montée en Puissance de l’Antéchrist

Voici trois passages prophétiques qui nous parlent de l’ascension de l’Antéchrist / la Bête à un rang de dirigeant mondial.

Apocalypse 13.1-8 « Et il se tint sur le sable de la mer. Puis je vis monter de la mer une bête qui avait dix cornes et sept têtes, et sur ses cornes dix diadèmes, et sur ses têtes des noms de blasphème.La bête que je vis était semblable à un léopard; ses pieds étaient comme ceux d’un ours, et sa gueule comme une gueule de lion. Le dragon lui donna sa puissance, et son trône, et une grande autorité. Et je vis l’une de ses têtes comme blessée à mort; mais sa blessure mortelle fut guérie. Et toute la terre était dans l’admiration derrière la bête. Et ils adorèrent le dragon, parce qu’il avait donné l’autorité à la bête; ils adorèrent la bête, en disant: Qui est semblable à la bête, et qui peut combattre contre elle? Et il lui fut donné une bouche qui proférait des paroles arrogantes et des blasphèmes; et il lui fut donné le pouvoir d’agir pendant quarante-deux mois. Et elle ouvrit sa bouche pour proférer des blasphèmes contre Dieu, pour blasphémer son nom, et son tabernacle, et ceux qui habitent dans le ciel. Et il lui fut donné de faire la guerre aux saints, et de les vaincre. Et il lui fut donné autorité sur toute tribu, tout peuple, toute langue, et toute nation. Et tous les habitants de la terre l’adoreront, ceux dont le nom n’a pas été écrit dès la fondation du monde dans le livre de vie de l’agneau qui a été immolé ».

Daniel 7.23-27 « Il me parla ainsi: Le quatrième animal, c’est un quatrième royaume qui existera sur la terre, différent de tous les royaumes, et qui dévorera toute la terre, la foulera et la brisera. Les dix cornes, ce sont dix rois qui s’élèveront de ce royaume. Un autre s’élèvera après eux – l’Antéchrist – il sera différent des premiers, et il abaissera trois rois. Il prononcera des paroles contre le Très-Haut, il opprimera les saints du Très Haut, et il espérera changer les temps et la loi; et les saints seront livrés entre ses mains pendant un temps, des temps, et la moitié d’un temps. Puis viendra le jugement, et on lui ôtera sa domination, qui sera détruite et anéantie pour jamais. Le règne, la domination, et la grandeur de tous les royaumes qui sont sous les cieux, seront donnés au peuple des saints du Très-Haut. Son règne est un règne éternel, et tous les dominateurs le serviront et lui obéiront ».

Apocalypse 17.12-14. « Les dix cornes que tu as vues sont dix rois, qui n’ont pas encore reçu de royaume, mais qui reçoivent autorité comme rois pendant une heure avec la bête. Ils ont un même dessein, et ils donnent leur puissance et leur autorité à la bête. Ils combattront contre l’agneau, et l’agneau les vaincra, parce qu’il est le Seigneur des seigneurs et le Roi des rois, et les appelés, les élus et les fidèles qui sont avec lui les vaincront aussi ».

Il ressort de ces prophéties qu’une forme ou une autre de gouvernement Mondial va émerger dans les derniers jours de la crise et que la Bête va en prendre les commandes. Ces versets présents en Apocalypse 13.1-2 font référence aux empires antiques qui avaient opprimé ou occupé Israël (Babylone, Perse, Grèce et Rome). Le pouvoir spirituel se tenant dissimulé derrière ces empires remonte à Babylone/ la Tour de Babel (Genèse 11) et c’est une force de rébellion contre Dieu et de culte idolâtre, c’est-à-dire voué à de faux dieux. C’est cette même puissance qui propulsera le système antéchristique qui surviendra au cours des derniers temps.

Il nous est aussi dit que c’est de la mer qu’émergera la Bête. On peut interpréter cela de deux manières différentes. Premièrement Babylone, la Perse, ont fait leur ascension dans la zone entourant la mer Méditerranée, particulièrement en imposant leur puissance à ce petit pays situé sur le rivage oriental, Israël, la Terre sainte. C’est ce qui se produira aussi dans le cas de l’Antéchrist. Deuxièmement la mer agitée est utilisée comme symbole de l’humanité pécheresse : « Mais les méchants sont comme la mer agitée, Qui ne peut se calmer, Et dont les eaux soulèvent la vase et le limon » (Ésaïe 57.20). Son ascension est rendue possible par les nations rebelles à l’égard de Dieu. En Apocalypse 13.3, il nous est donné de lire : « l’une de ses têtes comme blessée à mort » En suivant la Bête, c’est aussi le diable en personne qu’ils suivent : « Et ils adorèrent le dragon, parce qu’il avait donné l’autorité à la bête ».

En Daniel 7.7-8, il nous est parlé de la quatrième Bête qui est l’Empire romain.
Cette prophétie, de même qu’Apocalypse 17.9-11, indique qu’il y aura une sorte de renaissance de l’Empire romain lorsque surviendra la fin, et que c’est de là qu’émergera la Bête (Antéchrist) de Daniel 7, lequel proférera des « paroles pompeuses contre le Très-Haut (Dieu) » et persécutera les saints.

L’Empire romain occupait Jérusalem et la Terre d’Israël du temps de la première venue de Jésus. La prophétie annonce un rétablissement d’Israël et un retour du people juif à Jérusalem dans les derniers temps, ce qui mènera à un conflit auxquelles prendront part toutes les nations (Zacharie 12-14). Au début de la période de tribulation, le « prince qui doit venir » (l’Antéchrist) conclura un pacte mensonger avec Israël (Daniel 9.26-27), permettant la reconstruction du Temple à Jérusalem. Il trahira ensuite Israël et érigera sa propre image (l’abomination de la désolation) dans le lieu saint (Daniel 11 and Matthieu 24). Ce sera alors le début du « temps de Jacob » (Jérémie 30) duquel le reste d’Israël sera sauvée lors de la deuxième venue de Yéchoua/Jésus le Messie (Zacharie 12.10 et 14.3-9). Pour plus de détails à ce propos, voir notre article un peu plus bas : « Israël face aux périls ».

La Bête recevra sa puissance de Satan. Il vomira des insultes envers Dieu et Son peuple et persécutera les véritables croyants dans le Seigneur. Il offrira une solution à la crise des derniers jours qui menace le monde et l’avenir de l’espèce humaine. Il offrira « la paix et la sécurité » mais ce rêve finira en cauchemar (1 Thessaloniciens 5.3, Matthieu 24.21-22). Il recevra son pouvoir de « dix rois » qui sont soit des dirigeants à la tête de dix régions de la Terre, ou dix figures qui émergent du gouvernement mondial qui est mis en place. Dans la suite des événements, trois de ces rois se tourneront contre lui. Daniel 7.24, Apocalypse 17.12-13.

D’autres écritures, y compris Daniel 8 et 2 Thessaloniciens 2 indiquent qu’il sera détenteur d’une puissance surnaturelle émanant du Malin en personne, ce qui lui permettra de convaincre les gens de croire à la grande séduction selon laquelle il serait le Messie, le Sauveur de ce monde, digne de recevoir l’adoration :

2 Thessaloniciens 2.3-12 « Que personne ne vous séduise d’aucune manière; car il faut que l’apostasie soit arrivée auparavant, et qu’on ait vu paraître l’homme du péché, le fils de la perdition, l’adversaire qui s’élève au-dessus de tout ce qu’on appelle Dieu ou de ce qu’on adore, jusqu’à s’asseoir dans le temple de Dieu, se proclamant lui-même Dieu. Ne vous souvenez-vous pas que je vous disais ces choses, lorsque j’étais encore chez vous? Et maintenant vous savez ce qui le retient, afin qu’il ne paraisse qu’en son temps. Car le mystère de l’iniquité agit déjà; il faut seulement que celui qui le retient encore ait disparu. Et alors paraîtra l’impie, que le Seigneur Jésus détruira par le souffle de sa bouche, et qu’il anéantira par l’éclat de son avènement. L’apparition de cet impie se fera, par la puissance de Satan, avec toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges mensongers, et avec toutes les séductions de l’iniquité pour ceux qui périssent parce qu’ils n’ont pas reçu l’amour de la vérité pour être sauvés. Aussi Dieu leur envoie une puissance d’égarement, pour qu’ils croient au mensonge, afin que tous ceux qui n’ont pas cru à la vérité, mais qui ont pris plaisir à l’injustice, soient condamnés ».

Cette séduction pourrait inclure une mort et une résurrection contrefaites :

Apocalypse 13.3 et 14 « Et je vis l’une de ses têtes comme blessée à mort; mais sa blessure mortelle fut guérie. Et toute la terre était dans l’admiration derrière la bête. Et elle séduisait les habitants de la terre par les prodiges qu’il lui était donné d’opérer en présence de la bête, disant aux habitants de la terre de faire une image à la bête qui avait la blessure de l’épée et qui vivait. Et il lui fut donné d’animer l’image de la bête, afin que l’image de la bête parlât, et qu’elle fît que tous ceux qui n’adoreraient pas l’image de la bête fussent tués ».

L’antéchrist et son acolyte le Faux Prophète contraignent petits et grands à adorer une image capable de parler et de se mouvoir.

Bien sûr, dans l’Antiquité, les empereurs romains et les grands dictateurs qui ensanglantèrent l’Histoire ont fait faire, de tout temps, des images d’eux-mêmes censées être adorées du peuple. Autrefois cependant, quelle image aurait pu parler ? Aujourd’hui, avec l’informatique, la technologie mobile, l’Intelligence artificielle, nous sommes entourés en permanence d’images qui peuvent parler.

La Marque de la Bête

Ce qui distingue le plus le règne de l’Antéchrist, c’est la contrainte à porter la marque de la Bête.

Apocalypse 13.16-18 « Et elle fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçussent une marque sur leur main droite ou sur leur front, et que personne ne pût acheter ni vendre, sans avoir la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom. C’est ici la sagesse. Que celui qui a de l’intelligence calcule le nombre de la bête. Car c’est un nombre d’homme, et son nombre est six cent soixante-six. »

Nombreux sont ceux qui ont tenté de déchiffrer ce que représentait le nombre 666. Ce passage évoque l’établissement d’une marque d’un type ou d’un autre qui devient indispensable pour tous ceux qui veulent réaliser le moindre achat, la moindre vente, la moindre transaction monétaire. Le mot grec utilisée pour « marque » est « charagma » qui évoque l’idée d’une gravure ou bien d’un tatouage. Le passage dans Révélation implique que cette marque sera placée sur ou sous la peau des individus afin de pouvoir acheter et vendre. Ce sera la marque d’allégeance à l’Antéchrist, attribuée à tous ceux qui prennent la marque de la Bête.

Être à même d’acheter et de vendre est le fondement-même de la participation à la vie en société et recouvre une large étendue d’activités humaines, comme le fait de travailler pour gagner sa vie, jouir des commodités de la vie quotidienne, se procurer l’essentiel pour vivre, qu’il s’agisse de nourriture, de vêtements, un domicile, des moyens de transports etc. Si l’on n’est pas capable de faire toutes ces choses, on est vite ostracisé, mis au ban de la société, condamné au chômage, à la vie dans la rue et au dépérissement faute de nourriture.

Lorsque Jean a rédigé l’Apocalypse, acheter et vendre se faisait au moyen de pièces de monnaie ou par le biais du troc. Jean n’aurait pas pu deviner qu’un jour il apparaîtrait un système semblable à celui que nous connaissons aujourd’hui, où il est possible de transférer l’argent sans même qu’il y ait d’argent visible, au moyen de cartes et d’ordinateurs. Il n’aurait pas pu savoir à l’avance que de manière à participer à ce système, il faudrait un code attribué personnellement. Mais Dieu savait que cela allait venir et a donné à Jean cette prophétie qui ne pouvait s’accomplir qu’au moyen de la technologie contemporaine.

Aujourd’hui, nous voyons le monde entier évoluer vers une société sans argent liquide avec la création de systèmes d’identification numérique comme le Credit Score chinois et le système Aadhar, en vigueur en Inde. Chaque individu se voit intégré à une application leur permettant d’acheter et de vendre. Cette dernière est reliée à un système informatique d’État qui engendre une surveillance étatique, tout particulièrement en Chine. C’est là l’autorité centrale capable de supprimer, d’un seul clic de souris, votre aptitude à acheter et à vendre selon que vous soyez ou non en conformité avec ce que le gouvernement exige de vous. Comme je l’ai écrit dans l’article à lire plus bas, l’inquiétude va croissant dans le monde entier quant à l’instauration de passeports vaccinaux obligatoires reliés à des documents d’identité, première étape probable vers l’apparition d’un système équivalent au système chinois dans les contrées occidentales. Pour plus de détails à ce propos, vous pouvez demander notre édition de janvier 2020 et lire l’article : « Le Signe Technologique : Le Meilleur des Mondes, 1984 et 666 ».

Bien sûr, nous n’y sommes pas encore, mais si l’évolution actuelle se poursuit, il n’est guère difficile de voir comment la crise actuelle pourrait devenir le système de la marque de la Bête par lequel l’Antéchrist prend les rênes de la société et force chaque individu à se soumettre à lui sous peine d’être exclu de la vie sociale en devenant incapable d’acheter et de vendre. Selon Apocalypse 14.9-12, prendre la marque de la Bête sera l’acte définitif faisant perdre notre âme pour toute l’éternité et encourir la damnation éternelle. AUSSI, QUOI QU’IL ARRIVE, NE PRENEZ PAS LA MARQUE !

L’Antéchrist : qui est-il?

Beaucoup de gens intéressés par ce sujet aiment à spéculer sur l’identité de l’Antéchrist. Est-il le Pape ou un dirigeant musulman ou quelqu’un qui provoque l’avènement d’une forme entièrement nouvelle de gouvernement ?

Un grand nombre de passages de l’Écriture indiquent qu’il « s’exaltera au-dessus de tout ce qu’on appelle Dieu » et non pas seulement le seul vrai Dieu (Daniel 11.36-37). En 2 Thessaloniciens 2.4 nous lisons qu’il « s’élève au-dessus de tout ce qu’on appelle Dieu ou de ce qu’on adore, jusqu’à s’asseoir dans le temple de Dieu, se proclamant lui-même Dieu ». La Bible indique qu’il utilisera peut-être les religions existantes dans son ascension vers le pouvoir, mais son objectif sera de les anéantir pour que l’adoration ultime lui soit réservée, ainsi qu’au diable qui sera aux commandes de sa personne.

En Apocalypse 17 il nous est évoqué une « femme » qui chevauche la Bête. Cela représente bel et bien les religions du monde existantes, emmenées par Rome :

Apocalypse 17.1-6. « Puis un des sept anges qui tenaient les sept coupes vint, et il m’adressa la parole, en disant: Viens, je te montrerai le jugement de la grande prostituée qui est assise sur les grandes eaux. C’est avec elle que les rois de la terre se sont livrés à l’impudicité, et c’est du vin de son impudicité que les habitants de la terre se sont enivrés. Il me transporta en esprit dans un désert. Et je vis une femme assise sur une bête écarlate, pleine de noms de blasphème, ayant sept têtes et dix cornes. Cette femme était vêtue de pourpre et d’écarlate, et parée d’or, de pierres précieuses et de perles. Elle tenait dans sa main une coupe d’or, remplie d’abominations et des impuretés de sa prostitution. Sur son front était écrit un nom, un mystère: Babylone la grande, la mère des impudiques et des abominations de la terre. Et je vis cette femme ivre du sang des saints et du sang des témoins de Jésus. Et, en la voyant, je fus saisi d’un grand étonnement »

Cette femme représente le monde des religions actuelles, emmené par le Pape, qui prend sa source à Babylone (la Tour de Babel) et qui réunit sous son égide toutes les fausses religions existant dans le monde. Ce système religieux est dénoncé comme antéchristique (ivre du sang des martyrs de Jésus), même si, en partie, il peut être identifié comme étant chrétien – mais de nom, seulement. Il est allié à la Bête/l’Antéchrist lors de son ascension au pouvoir et il est bien content de l’utiliser comme appui dans a conquête de l’autorité mondiale, mais il se retourne ensuite contre elle dans les derniers temps.

Apocalypse 17.15-18. « Et il me dit: Les eaux que tu as vues, sur lesquelles la prostituée est assise, ce sont des peuples, des foules, des nations, et des langues. Les dix cornes que tu as vues et la bête haïront la prostituée, la dépouilleront et la mettront à nu, mangeront ses chairs, et la consumeront par le feu. Car Dieu a mis dans leurs cœurs d’exécuter son dessein et d’exécuter un même dessein, et de donner leur royauté à la bête, jusqu’à ce que les paroles de Dieu soient accomplies. Et la femme que tu as vue, c’est la grande ville qui a la royauté sur les rois de la terre. »

Il n’est pas inintéressant de noter que Hitler, avec son invention du «christianisme positif», a utilisé le soutien des formes corrompues du catholicisme et du protestantisme dans son ascension au pouvoir. Cependant, il méprisait le christianisme et les nazis avaient l’intention de le remplacer par un nouveau culte aryen dans lequel le vin de la Messe serait remplacé par une communion dans le « sang de la race germanique ». De la même manière l’Antéchrist utilisera la femme écarlate d’Apocalypse 17, mais son objectif sera de la détruire ensuite. Pour cette raison, j’estime que l’Antéchrist ne sera ni un Pape, ni un musulman.

Mais est-ce qu’il est déjà là, prêt à faire son entrée sur le devant de la scène ? À ce qu’il me semble, nous ne sommes pas trop éloignés de l’accomplissement de ces prophéties, aussi il est probable qu’il soit déjà dans les coulisses du pouvoir, quelque part dans le monde. Peut-être qu’il est une étoile montante dans un cercle mondialiste, que ce soit au sein de l’Union européenne ou aux Nations Unies. Il fait usage de puissances occultes et démoniaques et nourrit l’objectif de s’élever au rang suprême dans le système politique mondial actuel.

Je ne chercherai pas à l’identifier, mais il est plus que probable qu’il nous soit bientôt donné de connaître son nom.

Selon 2 Thessaloniciens 2 quelque chose doit se produire avant qu’il vienne au pouvoir. Quelque chose l’empêche d’accomplir ses projets, mais lorsqu’il viendra, cela disparaîtra.

2 Thessaloniciens 2.6-8. « Et maintenant vous savez ce qui le retient, afin qu’il ne paraisse qu’en son temps. Car le mystère de l’iniquité agit déjà; il faut seulement que celui qui le retient encore ait disparu. Et alors paraîtra l’impie, que le Seigneur Jésus détruira par le souffle de sa bouche, et qu’il anéantira par l’éclat de son avènement ».

Mais qui est donc celui qui le retient encore ? Un certain nombre de gens se sont posent la question à travers l’Histoire. Parmi les réponses avancées, on peut citer le gouvernement romain, la prédication de l’Évangile, l’Église du Nouveau Testament, le Saint-Esprit et l’Archange Michel.
Voici une réponse à cette question donnée sur le site ‘Got Questions’ (gotquestions.org), qui me semble parfaitement pertinente :

« A l’appui de l’idée que c’est le Saint-Esprit actif au sein de l’Église qui est « celui qui le retient » comme semble l’indiquer le fait qu’il y est fait référence aussi bien comme à une chose (genre neutre au verset 6) et comme à une personne (genre masculin, au verset 7). Par ailleurs, le pouvoir qui empêche Satan d’accomplir son grand projet de dévoiler son faux messie doit venir de Dieu. Il est infiniment plus logique de dire que celui qui empêche le diable de réaliser ses projets, ce soit Dieu en personne plutôt qu’un ange ou qu’une entité politique. Seul, le Saint-Esprit de Dieu est la personne qui dispose de la puissance (surnaturelle) pour retenir le diable.
L’Esprit est à l’œuvre au sein des croyants pour accomplir cette tâche. L’Église, habitée par le Saint-Esprit, a toujours été ce qui retient la déferlante de dissolution. À un moment donné, dit Paul, l’Esprit va « céder la place », permettant au péché de dominer sur l’humanité. 2 Thessaloniciens 2.7 peut être littéralement rendu par: « Le secret de l’iniquité agit déjà, seulement il ne peut pas être manifesté avant que celui qui le retient disparaisse ». Nous croyons que cette « disparition » surviendra lorsque l’Église quittera la Terre. Le Saint-Esprit sera toujours présent sur la Terre, bien sûr, mais Il ne sera enlevé en ce sens que quand Son activité unique, restreignant le péché – à travers le peuple de Dieu – sera retirée. »

En 2 Thessaloniciens 2 il est clair que l’influence de celui qui retient l’Antéchrist précède la révélation de ce dernier. Ayant toute latitude pendant la tribulation, l’homme de péché utilisera toutes sortes de faux signes et prodiges mensongers pour séduire la population de la planète (versets 9–10). Lorsque le bref règne de l’Antéchrist touchera à sa fin, « le Seigneur Jésus détruira [l’antéchrist] par le souffle de sa bouche, et qu’il anéantira par l’éclat de son avènement. » (2 Thessaloniciens 2.8). Pour le moment encore, le mal est entravé ; sitôt que l’ère de l’Église en viendra à son terme, l’entrave à la pullulation du mal sera ôtée et la rébellion semblera gagner; pour autant, « la damnation finale du mal est assurée ».

Si la réponse est la véritable église, alors cet autre passage des Écritures nous indique que la véritable Église née de nouveau sera enlevée lors de l’événement historique appelé « Parousie » ou « Enlèvement de l’Église » avant que l’Antéchrist n’entre en scène.
Paul a évoqué cet événement en 1 Thessaloniciens 4.15-18.

« Voici, en effet, ce que nous vous déclarons d’après la parole du Seigneur: nous les vivants, restés pour l’avènement du Seigneur, nous ne devancerons pas ceux qui sont morts. Car le Seigneur lui-même, à un signal donné, à la voix d’un archange, et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel, et les morts en Christ ressusciteront premièrement. Ensuite, nous les vivants, qui serons restés, nous serons tous ensemble enlevés avec eux sur des nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur. Consolez-vous donc les uns les autres par ces paroles. »

C’est peut-être l’enlèvement de l’Église lui-même qui engendrera l’arrivée au pouvoir de l’Antéchrist, qui fournira une fausse explication à la disparition soudaine de millions de gens. Cela pourrait également expliquer le grand nombre de gens qui se tourneront vers Christ au début de la période de la tribulation et sont décrits comme sortant « de la grande tribulation » (Apocalypse 7.9-14).

Ils constatent que la Parousie a eu lieu et que cela a quelque chose à voir avec le Retour de Jésus-Christ. Ce sont eux les martyrs qui sont tués par l’Antéchrist.

D’un autre côté, il y en a beaucoup qui disent que la parousie n’aura pas lieu avant le milieu ou la fin de la tribulation et que, par conséquent, les chrétiens d’aujourd’hui doivent se préparer à devoir faire face à la persécution et au martyr pour leur foi, sous l’Antéchrist.

Quoi qu’il en soit, nous le serons assez tôt et les chrétiens ne doivent pas se quereller au sujet de ce problème. Quel que soit le cas, la réponse dès aujourd’hui pour chacun et chacune, c’est de se tourner vers Jésus-Christ comme Sauveur afin de nous préparer pour sa venue. Tous ceux qui le font ont d’excellentes raisons d’espérer en un avenir radieux, même alors que l’obscurité s’abat sur cette planète :

Tite 2.11-13 « Car la grâce de Dieu, source de salut pour tous les hommes, a été manifestée. Elle nous enseigne à renoncer à l’impiété et aux convoitises mondaines, et à vivre dans le siècle présent selon la sagesse, la justice et la piété, en attendant la bienheureuse espérance, et la manifestation de la gloire du grand Dieu et de notre Sauveur Jésus-Christ ».

Maranatha – viens, Seigneur Jésus.

Covid 19. Où tout cela mène-t-il ?

C’est la question que nous nous posons au sujet du Covid. Ou peut-être nous demandons-nous si tout cela aura une fin?

Deux milliards de doses de vaccin Pfizer ont été commandées dans l’ensemble de l’Union européenne tandis qu’au Royaume-Uni, le gouvernement a commandé 114 millions de doses supplémentaires afin que les rappels puissent être répétés pendant les années à venir. Il est envisagé de diviser par deux l’intervalle entre les doses, de 6 à 3 mois seulement. Au moment de rédiger cet article, le gouvernement français a pris la décision de remplacer la passe sanitaire par un passe vaccinal dans les entreprises l’ayant adopté, tandis qu’au Royaume-Uni on a lancé le « plan B » afin d’enrayer la propagation du virus, ce qui implique une nouvelle vague de contraintes et l’instauration d’un passeport vaccinal, indispensable pour entrer dans certains lieux de grande superficie. La vaccination de masse avec un rappel est justifiée par l’objectif d’éviter un nouveau confinement pour le jour de l’an.

Le Dr David Nabarro, un envoyé spécial de l’OMS pour le Covid 19, a dit sur Sky TV (2/12/21) que le vaccin ne mettra pas un terme à la pandémie, qu’il n’empêche pas la transmission du virus et que nous devons

« compléter la vaccination par d’autres gestes-barrières qui endigueront la propagation ».

Dr David Nabarro

En d’autres termes, vacciner est insuffisant, il faut la vaccination plus la distanciation sociale plus les confinements pour empêcher que le virus se propage. Toutes ces mesures s’imposent, tout simplement parce que le vaccin à lui seul ne peut arrêter l’infection et la propagation. De nouvelles variantes comme Omicron continueront à émerger et il nous faut des rappels de vaccinations tous les quelques mois. Ceux qui refusent un deuxième ou un troisième rappel, sont ceux qui causent le plus grand problème et il est nécessaire de les soumettre pour les faire entrer dans le rang.

Aux États-Unis, le conseiller médical de la Maison Blanche, Anthony Fauci, a exprimé son scepticisme face à une éventuelle disparition du Virus :

« Je ne crois pas que nous pourrons l’éradiquer »

Anthony Fauci

Cela signifie que l’infrastructure qui est mise en place à l’heure actuelle est là pour rester. Israël se prépare à l’heure actuelle à entamer sa quatrième campagne de vaccinations, le ministre de la Santé ayant averti qu’un cinquième, sixième et septième rappels – suivis par des rappels sans fin – étaient prévus. Le PDG de Pfizer dit qu’il va falloir

« une revaccination annuelle pour vraiment nous tenir à l’abri »

PDG de Pfizer

Dans un sketch, la télévision française présentait récemment un couple de retraités juste avant la fin du monde, dont l’épouse disait :

« quoi, encore un rappel ? Mais il n’y a plus de place sur mon bras! »

télévision française – sketch

On risque d’en arriver là très vite. C’est de la sorte, et seulement de la sorte, qu’il sera possible de conserver les privilèges sociaux requis par le système.

Le bout du tunnel, ce n’est donc pas pour bientôt et la crise engendrée par le virus qui s’est répandu dans le monde entier il y a deux thèses (la thèse la plus probable est qu’il nous vienne directement des éprouvettes du laboratoire de virologie de Wuhan, en Chine). La crise sanitaire la plus sérieuse de tous les temps va se poursuivre avec des rappels de vaccination tous les quelques mois et la contrainte au confinement, à la distanciation sociale et au port de masque, tandis que la menace de l’isolation sociale pèsera sur qui ne se plieront pas aux injonctions gouvernementales.

Nous continuerons de pâtir des dysfonctionnements dont souffre la société à l’heure actuelle, de la perte d’emplois et de la faillite des entreprises, de la solitude et de l’ennui, de la maladie mentale et de l’augmentation du nombre des décès par suite de maladies tout-à-fait évitables qui ne seront pas traitées par les services de santé.

Il convient d’ajouter à cela la menace d’une crise financière. Les États et les banques centrales ont injecté plus de 20 billions de dollars dans le système financier pour éponger la dette. La plupart de cet argent est créé artificiellement, promesse d’une future inflation galopante et de l’effondrement consécutif des principales devises.

Quels sombres desseins ?

Certaines personnes remettent en cause la stratégie employée pour contenir cette maladie. Les mesures utilisées contre le virus n’ont rien fait pour améliorer la situation. La nécessité d’un troisième voire d’un quatrième rappels montre que la méthode employée n’a pas fait ses preuves.

Les Médecins qui n’adoptent pas la ligne officielle lancent sans cesse des avertissements quant aux multiples dangers du vaccin. Ils disent que les maladies graves vont se multiplier encore et encore car le système immunitaire sera incapable de gérer toutes ces vaccinations, ayant été compromis par le vaccin. Ces praticiens affirment en outre que les vaccinations sont un facteur susceptible de multiplier les variants. Ils citent également le nombre affolant d’effets secondaires du vaccin, dont certains sont fatals.

Très tôt dans le développement de la pandémie, 44 000 scientifiques et Médecins britanniques ont signé la Grande Déclaration Barrington, affirmant que les mesures prises étaient nuisibles à « court et à long terme à la santé publique ». Ils ont encouragé de mesures alternatives, une bonne alimentation, des vitamines et de l’exercice ainsi qu’un recours à un traitement semblable à celui du SRAS. Ils espéraient que cela conduirait à l’immunité collective et à un terme de l’épidémie. De fait, il a été annoncé à l’origine par le gouvernement britannique et la fin de l’épidémie. Au lieu de cela, il a été annoncé à l’origine par les scientifiques au service du gouvernement britannique que l’immunité de masse était la voie à suivre. Nous ne saurons jamais si cette approche aurait pu fonctionner car les gouvernements du monde entier se sont engagés dans une stratégie de confinement et de vaccination.

Y aurait-il un plan secret derrière tout cela ? Quelque sombre projet? Les media et la télévision suppriment toute opinion divergente. La censure que l’on tente d’opposer à toute vue dissidente, s’étend aujourd’hui aux réseaux sociaux. Le multimilliardaire et philanthrope Bill Gates a déclaré qu’il fallait appliquer des sanctions gouvernementales aux utilisateurs qui remettent en cause le masque et les vaccinations.

Bill Gates était présent à la conférence Event 201 aux côtés du Centre John Hopkins pour la Santé et la Sécurité, le Forum mondial économique et la Fondation Bill et Melinda Gates. Tous sont des organismes ayant à leur disposition de gigantesques sommes d’argent et une influence colossale sur la politique des gouvernements et les informations propagées par les médias dans le monde entier.

La conférence s’est tenue à New York en octobre 2019, juste avant que l’épidémie ne frappe à l’échelle planétaire. C’était un exercice simulé portant sur les moyens de se préparer à une pandémie imaginaire qui finit par causer la mort de 65 millions de gens. Il a été proposé divers moyens par lesquels les gouvernements, l’industrie et les organisations internationales pouvaient se préparer à une telle crise et y parer. Il a été bien sûr suggéré qu’un gouvernement Mondial soit créé afin de se préparer à un tel événement.

• Une quarantaine forcée,

• Une surveillance accrue de la population, de la liberté de se déplacer, d’effectuer des transactions et de se réunir,

• Surveiller l’internet et les réseaux sociaux. Punir les dissidents.

• Une mainmise sur les sources d’information. Seuls les gouvernements avaient le droit de régenter l’information .

• Retirer l’argent liquide de la circulation. Aucune transaction financière ne doit se faire autrement qu’électroniquement.

• Vaccinations obligatoires avec des microprocesseurs implantés permettant l’identification de chacun.

Event 201 envisageait une forme de gouvernement Mondial évoluant depuis la pandémie. Parmi ce qui était envisagé, on peut citer:

Klaus Schwab, président du Forum économique Mondial, a suggéré d’utiliser la crise du Covid comme point de départ pour provoquer la « Grande Remise à Zéro » qui vise à « Reconstruire en mieux » après la fin de la crise. Dans son livre « Covid 19 – la Grande Réinitialisation » il a écrit,

« Cette pandémie représente une opportunité étroite mais rate de repenser, réimaginer et réinitialiser notre monde. Beaucoup de choses vont changer pour toujours… UN MONDE NOUVEAU VA ÉMERGER… le bouleversement sociétal déclenché par le COVID 19 durera pendant des années et peut-être des générations ».

Klaus Schwab, président du Forum économique Mondial

Beaucoup d’entre nous nous demandons lorsque les choses vont revenir à la normale. Pour faire bref, la réponse est: JAMAIS ». Il a poursuivi en évoquant un ordre nouveau qui « viendra seulement à travers une forme ou une autre de GOUVERNANCE EFFECTIVE AU NIVEAU PLANÉTAIRE ». En d’autres termes, la « Grande Réinitialisation » n’est autre que le projet de gouvernement mondial. Pour plus d’informations, se référer à notre édition de janvier 2021.

Bill Gates, qui prodigue ses conseils au gouvernement britannique et aux centres de pouvoir dans le monde entier, a décrété que le « retour à la normale ne pourra se faire que lorsque le monde entier sera vacciné ». Ce qu’il veut, c’est que tout le monde soit soumis à son système informatique ID2020. Il veut aussi rendre visite aux gouvernements pour préparer de nouvelles pandémies et établir un organisme spécial d’intervention pour les pallier.

Ligne gouvernementale: « obéis, ou sinon ?»

Tout ceci nous amène à un stade où il est demandé aux gens de suivre la ligne gouvernementale et de subir de multiples vaccinations de manière à entrer dans la société. Une fois que les vaccins seront devenus obligatoires, les passeports de vaccins seront absolument indispensables pour quiconque souhaite vivre une vie un tant soit peu normale. La Présidente de l’UE Ursula von der Leyen veut rendre les doubles et triples vaccinations obligatoires en Europe. C’est déjà ce qui se passe en Lituanie, où ceux qui n’ont pas le passe vaccinal ne peuvent pas entrer dans les boutiques et doivent compter sur leurs amis pour réaliser leurs emplettes afin de survivre. L’Autriche va exiger que les gens soient vaccinés dès février ou bien payent une amende de €7200. S’ils ne paient pas, ce sera la prison. Le chancelier allemand Olaf Scholz veut imposer un mandat de vaccination à chaque Allemand à compter de février. L’État allemand de Hesse a déjà introduit une réglementation selon laquelle les non-vaccinés n’ont pas le droit d’entrer dans les magasins alimentaires.

L’Australie est devenue une espèce d’État policier du Covid et envoie des soldats dans la rue pour faire appliquer les confinements de la manière la plus stricte, les policiers allant de porte en porte pour vérifier si personne n’enfreint la réglementation. Dans le Territoire du Nord, entité géographique de l’Australie jouissant d’une autonomie supérieure aux États par rapport au gouvernement fédéral, certaines personnes ont été délogées par la force et mis en quarantaine, ce qui constitue une forme d’emprisonnement.

Si cette tendance continue dans le monde entier, nous assisterons à l’exclusion progressive des dissidents au niveau mondial, incapables de travailler, de pénétrer dans divers établissements, y compris les boutiques. Ils pourraient même se voir déloger et placer dans des camps d’isolement. Notons qu’il a été question de ces camps en France, un projet de loi ayant paraît-il été déposé. Voici ce qu’on pouvait lire sur un site intitulé Le Courrier des Stratèges, dans un article paru le 24/12/2021 mais aussitôt supprimé semble-t-il : » Le «placement» des non-vaccinés, c’est-à-dire leur installation forcée dans un lieu qui ne serait pas leur domicile, fait partie des mesures prévues par le projet de loi nº 3714 ». Les églises seront confrontées à des exigences gouvernementales si elles veulent rester ouvertes y compris le déni d’entrée à tous les non-vaccinés. Dans le cas contraire elles pourraient se voir imposer une amende ou une clôture.

Ceux qui filent doux sous les ordres du gouvernement pourraient voir leur santé compromise par les vaccins. Ils découvriront aussi que les passeports vaccinaux, qui leur confèrent le droit d’entrée dans la société, deviennent aussi une mesure de surveillance de la part du gouvernement.

Comme je l’ai écrit dans une précédente édition de ce magazine,

« Il existe, dissimulé dans les coulisses, un projet secret dont les passeports vaccinaux sont la première étape d’une surveillance accrue au moyen d’une vérification d’identité centralisée. Le piège numérique a déjà été pose et les élites mondialistes utilisent le COVID pour accélérer ce processus de convergence. La plupart des gens vont avancer vers le piège en somnambules, lequel va, en fin de compte, les réduire à un simple code QR – pistable, traçable à merci et 100 pourcent dépendant des grosses firmes technologiques et du gouvernement « big Brother » pour leur existence ».

Tony Pearce

Un problème qui a déjà été mentionné est celui des faux passes vaccinaux, pour lesquels il existe déjà un marché noir. En France, une augmentation de l’amende est prévue qui la fait grimper de 135 euros à… 1000. Certains estiment que le seul moyen de réprimer ces faux et usages de faux est d’instaurer une passe biométrique qui conduira à la nécessité d’une surveillance également biométrique. Une telle surveillance biométrique pourrait se faire par l’insertion d’une puce sous la peau qui soit à même de recevoir des informations depuis un système informatique centralisé. Cette technologie est déjà disponible selon le quotidien suédois Aftonbladet qui a annoncé qu’on pouvait obtenir son certificat covid dans la main ou ailleurs sous la peau.

Un nouvel article publié par Rema Marketing a comparé la réaction au Covid à un mouvement religieux émergent, le Covidianisme, ainsi qu’aux gouvernements totalitaires du passé :
https://www.globalwatchdisclosures. com/covidanity.htm

« Deux ans de confinements et de restrictions se sont succédé au cours desquelles les gouvernements continuent de réduire nos libertés d’expression constitutionnelles, notre droit d’association, de réunion pacifique, de conscience, de déplacement etc.
Dans le même temps, notre économie est en ruines. Nos enfants et grands-enfants devront payer les pots cassés des confinements – des dettes astronomiques accumulées. Ce qui avait commencé comme une mesure raisonnable de précaution face à un virus inconnu s’est transformé en une idéologie qui menace de détruire toute liberté dans nos sociétés, peut-être de manière irréversible.

Une idéologie politique est une croyance fanatique qui exalte un objectif particulier au-dessus de tous les autres tout en refusant d’envisager l’immense prix à payer en cas d’entêtement forcené. Les idéologies refusent de tenir compte de toute la réalité dans sa complexité et le fait que tout est lié. Une idéologie identifie un coupable à tous les maux, se focalise sur une injustice en particulier, et utilise une puissance étatique coercitive afin de poursuivre dans un but en particulier et écraser quiconque n’entre pas dans le cadre de la narration officielle.

L’idéologie du communisme a rendu compte de la réalité comme étant le théâtre d’une lutte des classes entre des travailleurs bons et opprimés et d’horribles exploiteurs capitalistes. Rien ne devait donc s’opposer à la construction du régime des travailleurs. Afin d’atteindre ce but singulier, la liberté individuelle a été éliminée lorsque des hommes tels que Lénine, Staline, Mao et Pol Pot ont assassiné des millions d’innocents.
En Ukraine, les koulaks (paysans prospères) ont été réduits à la famine.

Le nazisme concevait la réalité comme une lutte raciale entre les Aryens et les non-Aryens (les Juifs tout particulièrement) et promettaient un futur radieux à l’Allemagne sous le Reich censé durer un millénaire. Les Allemands se sont laisse guider, manipuler et diriger comme des moutons tandis que l’État foulait aux pieds les libertés humaines les plus élémentaires, euthanasiant les handicapés, préparant la guerre et accroissant la persécution des Juifs jusqu’au point où ils en ont tué des millions.

L’idéologie du covidianisme soutient que toute la priorité doit être cédée à l’objectif unique d’endiguer la prolifération d’un seul virus (et de ses variants). Rien d’autre ne semble plus compter. Ce ne sont ni notre santé mentale et affective, qui dépend de nos relations sociales et interpersonnelles avec nos amis, parents et coreligionnaires.
Ce n’est pas non plus la force de notre système immunitaire, qui dépend de notre bonne santé physique, de notre nutrition, de l’exercice et de l’air frais ainsi que du fait d’éviter un état continuel de peur et d’anxiété. Ce n’est pas non plus notre prospérité économique, nécessaire à créer la richesse requise pour s’occuper des membres vulnérables de notre société.
Les idéologies contiennent également une part de vérité. Les travailleurs ont bel et bien été victimes d’exploitation ; le Traité de Versailles avait imposé des conditions injustes à l’Allemagne; le racisme et le sexisme sont malsains. Cependant, les idéologies élèvent une partie de la réalité au-dessus de toutes les autres au point où elles deviennent la seule vérité qui compte, et la vérité qui doit prendre le pas sur tout le reste.

L’élément de vérité du covidianisme, c’est que les gens doivent fournir des efforts raisonnables pour protéger les séniors et d’autres individus vulnérables d’un virus susceptible de raccourcir leur vie. Le covidianisme détourne et corrompt cette vérité en imposant des mesures sans fondement scientifique qui détruisent notre économie, mettent en lambeaux le tissu social, menacent notre santé physique et mentale et réduisent beaucoup de gens au chômage, à la pauvreté, à la dépression, à l’anxiété et au désespoir. Les politiciens se mettent la tête dans le sable en affirmant de manière répétée que les confinements sauvent des vies. Cependant, ils ne parviennent pas à donner de preuves de ce qu’ils avancent.

Beaucoup d’idéologies sont malheureusement fondées sur des mensonges et, malheureusement, cela s’avère dans le cas qui nous occupe. Le covidianisme a vu le jour par suite de la fausse prédiction, énoncée en mars 2020 par le Dr Neil Ferguson, selon laquelle le COVID serait aussi mortel que la grippe espagnole de 1918, qui a tué 50 millions de gens (alors que la population planétaire n’était que d’un quart de ce qu’elle est aujourd’hui). Cependant, les données et statistiques du gouvernement nous disent que le virus ressemblerait plutôt à la grippe asiatique de 1957 et à celle de Hong Kong en 1968, et non à la grippe espagnole de 1918.

Les idéologies finissent toujours par s’écrouler, victimes du poids de leurs contradictions, mensonges et manque d’assise scientifique — mais jamais sans avoir infligé des dommages à des millions de gens. Toutefois, il y a un Espoir : la vérité finit par vaincre l’erreur ».

Cela me navre, mais dans ce cas je ne suis pas sûr du triomphe de la vérité sur l’erreur.
Cela nous ramène à la question qui fournit son titre au présent article : Comment tout cela va-t-il finir? Sous sa forme actuelle, il semble hautement probable que tous ces événements doivent ultérieurement conduire à l’effondrement de la société, surtout dans les démocraties occidentales, qui seront remplacées par une forme ou une autre de dictature où la liberté d’expression, la liberté de mouvement et la liberté de culte seront anéanties.

En Matthieu 24.6-7, lorsqu’on Le questionne quant aux signes de Son retour, Jésus dit :

« Vous entendrez parler de guerres et de menaces de guerres. Attention ! Ne vous laissez pas troubler par ces nouvelles, car cela doit arriver, mais ce ne sera pas encore la fin. En effet, on verra se dresser une nation contre une nation, un royaume contre un autre; il y aura des famines et des tremblements de terre en divers lieux. »

Matthieu 24.6-7

Le commencement des douleurs devra conduire à un moment de « grande tribulation » desquelles Jésus dira :

« Car alors, la détresse sera si grande qu’il n’y en a point eu de pareille depuis le commencement du monde jusqu’à présent, et qu’il n’y en aura jamais. Et, si ces jours n’étaient abrégés, personne ne serait sauvé; mais, à cause des élus, ces jours seront abrégés » .

Matthieu 24.21-22

C’est de cette Grande Tribulation que l’Antéchrist entrera en scène, la Bête qui imposera le système d’Apocalypse 13 dont j’ai parlé pendant l’article précédent.
Ces choses doivent se produire dans une société qui encourt le jugement de Dieu pour son péché et se dirige vers la Grande Tribulation qui précédera le Retour de Jésus-Christ, notre seul espoir. Alors quand vous verrez ces choses arriver, ne soyez pas remplis de peur :

« Quand ces choses commenceront à arriver, redressez-vous et levez vos têtes, parce que votre délivrance approche. »

Luc 21.28

Israël dans une Mauvaise Passe

Aujourd’hui, Israël doit faire face à 4 dangers distincts :

  1. Jérusalem et ses rapports avec la population arabe.
  2. Le Virus et le vaccin.
  3. Les tentatives infructueuses de fonder des États le long de ses frontières.
  4. Un Iran doté de la guerre nucléaire
  5. La guerre de Gog et Magog

Jérusalem et ses rapports avec la population arabe

Le Premier Ministre israélien PM Bennett a exclu toute négociation en vue de la création d’un État palestinien, affirmant que Jérusalem ne saurait être la capitale que d’Israël et non de tout autre pays, ce à quoi le Président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a dit à l’Union Européenne que l’AP cesserait de reconnaître Israël à moins que l’incursion cesse (Jérusalem-Est, Judée et Samarie / La Cisjordanie) dans un an. Il n’y a aucune chance qu’Israël en agisse ainsi, si bien que l’Autorité palestinienne va abandonner le processus de paix.

Abbas lui-même pourrait bien décéder sous peu, du fait qu’il est âgé de 85 ans. Très peu populaire auprès de la plupart des Palestiniens, il aurait besoin de prendre sa retraite. L’Autorité palestinienne est confrontée à une crise financière suffisamment sévère pour mettre en péril son existence.

Les Palestiniens ont été radicalisés par leurs dirigeants au moyen de messages attaquant la légitimité d’Israël transmis par le gouvernement, les mosquées, les médias et le système éducatif. Nombreux sont les gens, en particulier les jeunes, qui rejettent les accords d’Oslo signés en 1993 entre Israël et l’OLP. Le seul processus de paix qu’ils sont susceptibles d’accepter c’est le processus menant à la destruction finale d’Israël. On en revient donc au slogan initial de l’OLP, « La paix pour nous c’est la destruction d’Israël ».

L’objectif est de transformer ce territoire en une base supplémentaire depuis lequel attaquer Israël, de même que Gaza. Faire rentrer Jérusalem .
Selon la Bible, la question de savoir à qui il revient de gouverner Jérusalem doit devenir le point de mire du monde entier. Dans Zacharie 12.2-3, nous lisons :

« Voici, je ferai de Jérusalem une coupe d’étourdissement Pour tous les peuples d’alentour, Et aussi pour Juda dans le siège de Jérusalem. En ce jour-là, je ferai de Jérusalem une pierre pesante pour tous les peuples; Tous ceux qui la soulèveront seront meurtris; Et toutes les nations de la terre s’assembleront contre elle »

Zacharie 12.2-3

Fait intéressant, les Nations Unies, l’organisation qui représente toutes les nations du monde, veut diviser Jérusalem en capitale d’Israël côté ouest et capitale de Palestine côté est (y compris la vieille ville). Israël veut que Jérusalem demeure « la capitale d’Israël, une et indivisible ». L’exigence minimale des Palestiniens est un État situé sur les territoires occupés par Israël lors de la Guerre des Six Jours de 1967, avec Jérusalem Est comme capitale.

Dans cette citation, Zacharie indique qu’à la fin des temps, le statut de Jérusalem mènera à un débat très houleux, qui conduira à une bataille débouchant sur le Retour du Messie. Zacharie 14 décrit le rassemblement final de toutes les nations assemblées pour assiéger Jérusalem avant que Messie Se tienne sur le Mont des Oliviers pour mettre fin à la guerre et inaugurer le Règne messianique tel que prophétisé en Ésaïe, Ézéchiel et d’autres prophètes.

En termes néo-testamentaires, cet événement est comme étant la Deuxième Venue de Jésus-Christ prophétisé en Matthieu 2.4, Apocalypse 19-20. Un autre problème majeur que rencontre Israël c’est la dissolution de la loi et de l’ordre dans les zones arabes situées à l’intérieur de ses frontières. Au moment de la guerre de Gaza, les Israéliens ont été choqués par les activités antisémites et antisionistes de sa population arabe, qui a conduit à de violentes attaques de Juifs et de leurs propriétés.

Il existe un problème croissant de criminalité et d’irrespect des lois ainsi que d’activité mafieuse dans les villages arabes et dans les villes, où la structure familiale arabe traditionnelle se désintègre et où le chômage des jeunes, la drogue et la violence sont endémiques. Pour pallier tous ces problèmes, le gouvernement israélien soutient et subventionne des organisations arabes comme Al-Hirasa (les gardiens), un mouvement social fournissant de l’aide aux nécessiteux et protégeant les gens du crime.

Le gouvernement arrose ces associations de milliards de shekels dans l’espoir qu’elles contribueront à la maintenir l’ordre dans les villages et les villes arabes.

Le problème que pose Al Hirasa est qu’il s’agit d’une organisation religieuse gouvernée par le Mouvement islamique, aux ordres des Frères musulmans, dont l’un des objectifs finaux est la destruction d’Israël. Il est allié au Parti Ra’am, à présent un membre de la coalition au pouvoir. Le leader de Ra’am, Mansour Abbas, a dit qu’il avait « laissé de côté ses aspirations nationales » de manière à coopérer avec le gouvernement israélien. Ses « aspirations nationales » sont l’établissement d’un État palestinien « depuis la rivière (Jourdain) à la mer (méditerranée) ». En d’autres termes, il cette expression désigne bien la fin d’Israël.

La politique d’Israël envers Al Hirasa est semblable à celle que le pays exerçait au départ avec le Hamas, qui était soutenu à la manière d’un gouvernement local jouant le rôle d’un contrepoids à l’OLP. Cette politique n’a pas été une réussite, comme le montre la situation à Gaza. C’est pourquoi les Israéliens se demandent à l’heure actuelle si Ra’am et al Hirasa vont évoluer dans le même sens que le Hamas par le passé. Son influence s’accroît constamment dans les zones arabes du Nord d’Israël et le Néguev, menaçant Israël avec un front supplémentaire de militantisme musulman cherchant sa destruction, avec l’aval et l’appui du gouvernement.

Le vaccin

Israël est présenté comme le véritable laboratoire mondial du COVID-19, avec des chercheurs du monde entier qui suivent ses progrès et le considèrent comme « un laboratoire expérimental dont les activités sont riches d’enseignements «. Le Premier ministre Naftali Bennett a déclaré :

«Sans nous, le monde ne connaîtrait pas les niveaux exacts d’efficacité des injections de rappel, ignorant tout des dates, de leur effet sur les infections et sur les maladies graves. Le monde est très heureux que nous prenions la responsabilité et l’initiative dans ce domaine».

Naftali Bennett

Si Israël est le pays-laboratoire d’essai, ce n’est une bonne nouvelle ni pour Israël ni pour le reste du monde. Israël enregistre l’un des taux les plus élevés au monde de vaccination contre le COVID-19, mais aussi l’un des plus forts taux d’infection au monde.
La plupart de ces infections touchent des personnes entièrement vaccinées, si bien que les craintes ne font que s’accroître alors que les bénéfices du vaccin s’amenuisent. Ainsi,
un troisième rappel est désormais requis pour que les Israéliens conservent leur « passeport vert » leur donnant accès à la société. Selon les informations officielles, les vaccinations de masse étaient censées briser la chaîne d’infection et mettre fin à cette quatrième vague.

Tout le monde n’est pas d’accord. Les détracteurs du programme mettent en garde contre les dangers des doses répétées du vaccin. L’un d’entre eux est connu sous le nom de « renforcement dépendant des anticorps », les doses répétées de vaccin compromettent le système immunitaire naturel de l’organisme et rendent les gens plus sensibles aux maladies courantes, tout en encourageant la propagation de variantes. Une vidéo a été diffusée dans laquelle des Israéliens témoignent de réactions négatives au vaccin, de caillots sanguins, de jeunes gens en bonne santé développant des handicaps, certains allant jusqu’à mourir, de personnes très fatiguées, incapables de marcher, ayant des réactions allergiques, de femmes ayant des règles anormales, perdant leur enfant. Il semble que les personnes pratiquant des activités physiques intenses, comme les athlètes, soient particulièrement vulnérables. Ce n’est pas une bonne nouvelle pour l’armée israélienne qui a besoin d’une réserve de jeunes en bonne santé pour défendre le pays.

Le Dr Feinstein est opposé au programme de vaccination actuel et fait partie d’une organisation spontanée de citoyens comprenant des médecins, des avocats et des universitaires en réponse aux violations des droits de l’homme en Israël.

Dans une interview accordée à Israel Today, il a déclaré :

«Après les violations commises dans le cadre des fermetures et du port de masques, la question des injections a commencé et, en tant que médecin, j’ai compris qu’il se tramait ici quelque chose de contraire à l’éthique et à la loi, quelque chose de dangereux . Ce danger m’a poussé à devenir un activiste.

J’ai senti que j’étais en danger, que ma famille était en danger, que mon peuple était en danger et enfin que l’humanité était en danger. … Pfizer reconnaît que nous, en Israël, sommes le laboratoire d’essai, tout en nous disant que le vaccin est sûr».

Dr Feinstein

Il n’est pas convaincu que ce soit le cas. Sa conclusion est que l’expérience médicale menée en Israël met sa population en danger.

Les États en faillite qui bordent Israël

Gaza et la zone de l’Autorité palestinienne sont toutes deux des entités étatiques en faillite, avec un budget très serré et des populations rétives soumises à des dirigeants corrompus et incompétents. Le Liban est ni plus ni moins en faillite, sans pouvoir, sans argent, avec peu de nourriture et un désespoir croissant parmi sa population. La responsabilité de la calamité qui s’est abattue sur le pays incombe au Hezbollah radical islamique, allié à l’Iran, qui a transformé le pays en un opposant majeur à Israël.

Après des années de guerre civile, une grande partie de la Syrie reste en ruines, avec des forces russes et iraniennes dans le pays, permettant à Assad de se maintenir au pouvoir. L’Iran et le Hezbollah opèrent dans les zones frontalières de la Syrie, dans le Golan, face à Israël.

L’Iran a doublé sa présence dans le sud de la Syrie, sur les hauteurs du Golan, tout en construisant une infrastructure militaire dans la région, spécifiquement en prévision d’un futur conflit avec Israël.

La menace de l’Iran

Le général Hossein Salami, chef du Corps des Gardiens de la Révolution islamique (CGRI), a clairement exposé les plans du régime iranien :

« Notre stratégie consiste à effacer Israël de la carte politique mondiale ».

Général Hossein Salami

En tant qu’alliés d’Israël, les États-Unis ont joué un rôle majeur dans la répression des islamistes radicaux, notamment du régime islamique iranien. Aujourd’hui, les États-Unis tentent de relancer l’accord sur le nucléaire iranien, ce que beaucoup considèrent comme un revirement de politique qui menace Israël. En cas de succès, l’accord permettrait à l’Iran d’acquérir une légitimité mondiale et de débloquer des fonds qui lui permettraient de poursuivre sa déstabilisation du Moyen-Orient. À l’heure actuelle, il semble que le programme soit voué à l’échec, car les États-Unis commencent à perdre patience face à l’intransigeance du régime iranien qui s’obstine à vouloir se doter de la bombe.

Israël craint que l’Iran ne soit sur le point de produire une bombe et considère cela comme une menace pour sa survie. Le chef d’état-major des forces de défense israéliennes, Aviv Kochavi, a révélé qu’Israël avait des plans opérationnels pour une frappe sur le programme nucléaire iranien ainsi que sur ses sites de missiles et de fusées.

Gog et Magog

Si une telle attaque devait se produire, elle pourrait déclencher la guerre de Gog et Magog prophétisée dans le livre d’Ézéchiel 38-39.

La Russie et l’Iran sont des alliés dont les forces sont actuellement stationnées en Syrie, juste au nord d’Israël. La Russie est l’une des rares puissances mondiales à avoir constamment défendu l’existence du programme nucléaire iranien, ce qui n’a rien de surprenant puisqu’elle a contribué à son financement et envoyé des scientifiques russes pour assister à son développement.

La Turquie, qui était autrefois un allié d’Israël et pro-occidental, a opéré un changement radical au cours de la dernière décennie. Le président turc Recep Tayyip Erdoğan a consolidé le pouvoir en Turquie, remplaçant son ancien gouvernement laïc par une République islamique alignée contre Israël. La relation entre Vladimir Poutine et Erdoğan est également forte et croissante. La Turquie dispose également de forces dans le nord de la Syrie.

Les dirigeants de ces trois pays se sont rencontrés à plusieurs reprises pour renforcer la coopération entre leurs nations. Une première attaque d’Israël contre le programme nucléaire iranien entraînerait certainement une réponse militaire de l’Iran. Une telle attaque pourrait fournir à la Russie, à la Turquie et à d’autres pays l’excuse dont ils ont besoin pour lancer une invasion d’Israël.

Dans cette guerre, les forces russes et islamiques combinées s’assemblent contre Israël dans une invasion par le nord visant à détruire Israël :

Ézéchiel 38.1-9. « La parole de l’Éternel me fut adressée, en ces mots: Fils de l’homme, tourne ta face vers Gog, au pays de Magog, Vers le prince de Rosch, de Méschec et de Tubal, Et prophétise contre lui! Tu diras: Ainsi parle le Seigneur, l’Éternel: Voici, j’en veux à toi, Gog, Prince de Rosch, de Méschec et de Tubal! Je t’entraînerai, et je mettrai une boucle à tes mâchoires; Je te ferai sortir, toi et toute ton armée, … ceux de Perse, d’Éthiopie et de Puth (Libye), Tous portant le bouclier et le casque; 6Gomer et toutes ses troupes, La maison de Togarma, A l’extrémité du septentrion, Et toutes ses troupes, Peuples nombreux qui sont avec toi. Après bien des jours, tu seras à leur tête; Dans la suite des années, tu marcheras contre le pays Dont les habitants, échappés à l’épée, Auront été rassemblés d’entre plusieurs peuples Sur les montagnes d’Israël longtemps désertes; Retirés du milieu des peuples, Ils seront tous en sécurité dans leurs demeures. Tu monteras, tu t’avanceras comme une tempête, Tu seras comme une nuée qui va couvrir le pays, Toi et toutes tes troupes, et les nombreux peuples avec toi »

Les alliés arabes d’Israël et ses alliés occidentaux s’élèveront contre cette action mais ne feront rien pour freiner les envahisseurs

Ézéchiel 38.13: « Séba et Dedan, les marchands de Tarsis, Et tous leurs lionceaux, te diront: Viens-tu pour faire du butin? Est-ce pour piller que tu as rassemblé ta multitude, Pour emporter de l’argent et de l’or, Pour prendre des troupeaux et des biens, Pour faire un grand butin? »

Séba et Dedan se trouvent dans la région des États du Golfe qui ont récemment conclu des accords de paix avec Israël. Tarsis représente les nations situées à l’extrême ouest d’Israël, peut-être la Grande-Bretagne et les États-Unis.

Dieu intervient alors et détruit de façon surnaturelle l’armée d’invasion venue du nord, sauvant ainsi Israël de la destruction.

Ézéchiel 38.22-23. « J’exercerai mes jugements contre lui par la peste et par le sang, Par une pluie violente et par des pierres de grêle; Je ferai pleuvoir le feu et le soufre sur lui et sur ses troupes, Et sur les peuples nombreux qui seront avec lui. Je manifesterai ma grandeur et ma sainteté, Je me ferai connaître aux yeux de la multitude des nations, Et elles sauront que je suis l’Éternel ».

En conséquence, Israël se tourne vers Dieu (mais pas encore nécessairement vers Jésus en tant que Messie). L’Antéchrist est issu d’une alliance européenne dans la région de l’ancien Empire romain (l’UE ?), soutenue par l’ONU (Apocalypse 13 et 17). Après cette guerre au cours de laquelle Israël est sauvé surnaturellement par Dieu, les puissances mondiales dirigées par l’Antéchrist émergent concluent l’alliance de paix prophétisée dans le livre de Daniel 9.27).

« Il [le prince à venir, l’antéchrist] fera une solide alliance avec plusieurs pour une semaine [7 ans] ».

Daniel 9.27

Le traité, qui semblait une garantie de paix, s’avère être l’« alliance avec la mort » d’Ésaïe 28. Il est enfreint à la moitié de son terme, ce qui conduit à l’abomination de la désolation et à la période finale de la grande tribulation prophétisée pour les derniers jours en Daniel 11-12 et en Matthieu 24.

Au détour de la guerre entre Gog et Magog, il aura lieu un grand tremblement de terre en Israël, entraînant la chute des murs (Ézéchiel 38.19-20). Cela pourrait inclure le Dôme du Rocher et les mosquées al Aqsa sur le Mont du Temple, ainsi que le Mur occidental à Jérusalem.

Dans le cadre de l’accord de paix, l’Antéchrist autorisera la reconstruction du Temple de Jérusalem, qu’il souillera ensuite en y plaçant son image pour qu’elle soit adorée comme un dieu. Il s’agit de « l’abomination de la désolation établie dans le lieu saint », dont Jésus a dit qu’elle déclencherait la dernière période de grande tribulation avant son retour sur terre (Matthieu 24.15-22). Les Juifs s’aperçoivent alors qu’ils ont été trompés et s’enfuient de la scène, et le temps final de troubles commence.

En ce temps de trouble, Dieu révèle l’identité du Messie au peuple juif :

Zacharie 12.10. « Alors je répandrai sur la maison de David et sur les habitants de Jérusalem Un esprit de grâce et de supplication, Et ils tourneront les regards vers moi, celui qu’ils ont percé. Ils pleureront sur lui comme on pleure sur un fils unique, Ils pleureront amèrement sur lui comme on pleure sur un premier-né. »

Celui qui a été transpercé est Yéchoua, Jésus le Messie, qui est mort pour nos péchés et est ressuscité des morts pour donner le salut et la vie éternelle à tous ceux qui se repentent et croient à la bonne nouvelle / à l’Évangile. Sa mort par crucifixion est également prophétisée dans le Psaume 22 et dans Ésaïe 53. La prophétie de Zacharie 12.10 montre que Dieu révélera la vérité sur le Messie à de nombreux Juifs survivants à l’époque, juste avant qu’il ne revienne pour sauver Israël lors de la dernière bataille pour Jérusalem.

La fin de cet âge arrive alors que les armées du monde se rassemblent pour Armageddon (Zacharie 14, Apocalypse 16 et 19) et que Yéchoua / Jésus revient sur terre en personne, avec toute la puissance de Dieu à sa disposition pour mettre fin à la guerre, juger le monde en justice et établir son règne messianique sur terre.

À son arrivée, il se tiendra sur le mont des Oliviers, à l’est de Jérusalem, d’où il commencera son règne messianique, apportant paix et justice sur la terre? 1000 années durant (Ésaïe 2, Apocalypse 20). Jérusalem et le Temple seront reconstruits et deviendront le centre du bon gouvernement mondial du Messie.

Ésaïe2.1-4. « Prophétie d’Esaïe, fils d’Amots, sur Juda et Jérusalem. Il arrivera, dans la suite des temps, Que la montagne de la maison de l’Éternel Sera fondée sur le sommet des montagnes, Qu’elle s’élèvera par-dessus les collines, Et que toutes les nations y afflueront. Des peuples s’y rendront en foule, et diront: Venez, et montons à la montagne de l’Éternel, A la maison du Dieu de Jacob, Afin qu’il nous enseigne ses voies, Et que nous marchions dans ses sentiers. Car de Sion sortira la loi, Et de Jérusalem la parole de l’Éternel. Il sera le juge des nations, L’arbitre d’un grand nombre de peuples. De leurs glaives ils forgeront des hoyaux, Et de leurs lances des serpes: Une nation ne tirera plus l’épée contre une autre, Et l’on n’apprendra plus la guerre. »

Signes des Temps

Minuit moins une

Le sommet sur le climat de la Cop 26, qui s’est tenu à Glasgow, s’est ouvert sur un certain nombre de prédictions annonciatrices d’une catastrophe imminente si l’humanité ne parvient pas à trouver une solution aux problèmes causés par le « réchauffement climatique anthropomorphique » (provoqué par l’homme).

Boris Johnson a déclaré :

« Le monde est à minuit moins une et nous n’avons même pas encore signé d’accord. Si nous ne nous attaquons pas sérieusement au changement climatique, il sera trop tard pour nos enfants demain ».

Boris Johnson

Le Prince Charles a déclaré que la Cop 26 était la dernière chance :

« Nous avons besoin d’une vaste campagne de type militaire pour mobiliser la force du secteur privé mondial, qui dispose de billions de dollars, afin de lancer une relance verte substantielle …. pour sauver notre planète ».

Prince Charles

Sir David Attenborough a déclaré que

« l’histoire humaine pourrait prendre fin sur Terre si des mesures immédiates n’étaient pas prises pour lutter contre le changement climatique ».

Sir David Attenborough

L’accord finalement signé a quelque peu déçu les militants du climat. La Russie, la Chine, l’Inde et l’Arabie saoudite n’ont pas réussi à s’aligner sur l’objectif de zéro carbone d’ici 2050. Le document final, connu sous le nom de Pacte de Glasgow pour le climat, invite 197 pays à rendre compte de leurs progrès vers plus d’ambition climatique l’année prochaine, lors de la COP27, qui se tiendra en Égypte.

Le secrétaire général des Nations unies, M. Guterres, a déclaré que l’accord

« reflète les intérêts, les contradictions et l’état de bonne volonté politique dans le monde actuel. Il s’agit d’une étape importante, mais elle n’est pas suffisante. L’action climatique doit être accélérée au moyen de mesures immédiates. Nous devons accélérer l’action climatique pour maintenir l’objectif de limiter la hausse de la température mondiale à 1,5 degré. Nous n’avons pas atteint ces objectifs lors de cette conférence. Mais nous avons des éléments de base pour progresser »

M. Guterres

Il espère que les futures conférences qui se tiendront année après année permettront aux gouvernements de s’aligner sur l’Agenda 30 des Nations unies, qui est en fait un plan de gouvernement mondial.

Le climat sera déterminant pour la réussite de ce programme. Tout ceci suppose qu’il y aura un réchauffement continu, les prévisions de réchauffement étant basées sur des modèles informatiques.

De nombreux scientifiques remettent en question ce point de vue.

Nir Shaviv :

« Il n’y a pas d’empreinte digitale attestant que l’émission de CO2 provoque une hausse de la température». Le professeur émérite Ian Plimer : « L’hypothèse selon laquelle l’activité humaine peut créer un réchauffement climatique est bien étrange car elle est contraire aux connaissances validées de la physique solaire, de l’astronomie, de l’histoire, de l’archéologie et de la géologie. »

Nir Shaviv

Selon les 15 satellites de la NASA qui mesurent chaque centimètre carré de la basse troposphère (où nous, les humains, résidons), la température de la terre était en fait plus chaude en 1987 qu’aujourd’hui.

Les modèles météorologiques actuels indiquent un temps plus froid en général, en raison de facteurs tels que l’absence de taches solaires, les changements dans le flux du Gulf Stream et les conditions dans les océans. Le mois de novembre 2021 a vu une forte diminution de l’activité solaire, associée à des températures généralement plus froides sur terre.

L’hiver récent dans l’hémisphère sud a été plus froid que d’habitude, avec les températures les plus basses jamais enregistrées en Antarctique et un temps exceptionnellement froid en Amérique du Sud, en Afrique du Sud, en Australie et en Nouvelle-Zélande. Alors que nous entrons dans l’hiver dans l’hémisphère nord, le temps a été très froid et de fortes chutes de neige ont touché le nord de l’Europe, la Russie, la Chine et le nord de l’Inde. La glace de l’Arctique ne fait pas ce qu’elle est censée faire (fondre). Elle est actuellement à son deuxième niveau le plus élevé en 15 ans et elle continue de croître. Cette année, elle a gelé plus tôt que d’habitude, emprisonnant un certain nombre de navires dans une glace épaisse.

Les prophéties bibliques indiquent qu’il y aura des catastrophes environnementales dans les derniers jours, mais elles seront le résultat du jugement de Dieu plutôt que des actions humaines. Il est intéressant de noter que lorsque les dirigeants du monde entier se sont réunis à Glasgow pour discuter de la manière de sauver le monde que Dieu a créé, personne n’a fait référence à notre Créateur ou ne lui demande son avis sur la situation. S’ils l’avaient demandé, Il les aurait peut-être orientés vers le Psaume 2.

« Pourquoi ce tumulte parmi les nations, Ces vaines pensées parmi les peuples? Pourquoi les rois de la terre se soulèvent-ils Et les princes se liguent-ils avec eux Contre l’Éternel et contre son oint? – Brisons leurs liens, Délivrons-nous de leurs chaînes! – Celui qui siège dans les cieux rit, Le Seigneur se moque d’eux. Puis il leur parle dans sa colère, Il les épouvante dans sa fureur: C’est moi qui ai oint mon roi Sur Sion, ma montagne sainte! »

Pour plus d’information à ce sujet demandez des éditions précédentes de notre magazine Lumière pour les Derniers Jours.

L’islamisation de la France

« Quand l’islam s’enracine, c’est pour toujours. L’islamisme est fondé sur l’islam, que personne n’a le droit de critiquer. … La France en est juste au stade où elle découvre que l’islam érode sa nation »

Boualem Sansal, journaliste algérien

Deux mille militaires ont rédigé une lettre au Président français Emmanuel Macron et au gouvernement, avertissant que la France est au bord du gouffre et prête à s’enfoncer dans la guerre civile parce que l’État avait capitulé devant l’islam radical. La lettre faisait suite à un appel de 20 généraux retraités et de centaines d’anciens officiers, dans laquelle ils évoquaient une « désintégration et une islamisation » en cours. Ils ont dit:

« Nous sommes plongés dans une guerre hybride, à plusieurs facettes et cela va se terminer par une guerre civile dans le meilleur des cas et une défaite cruelle dans le pire ».

Emmanuel Macron

La DGSI (Direction Générale de la Sécurité Intérieure) a dressé une carte de 150 quartiers « aux mains » des islamistes. Ces quartiers sont devenus des enclaves aux mains des fondamentalistes, qui façonnent la zone en fonction de leur idéologie qui, en accord avec le sens du terme « islam », devient ainsi une terre de soumission. Dans beaucoup de ces zones, la police et les services publics craignent de se rendre et des gangs.

« Toutes les deux semaines, une mosquée est créée et une église disparaît »

Édouard de Lamaze, président de l’Observatoire du Patrimoine religieux

L’historien français Georges Bensoussan dit que

« pour des raisons de sûreté, les enfants juifs ont déserté en masse l’éducation publique. C’est une défaite française et pas une défaite juive, car c’est l’ensemble de la société française qui est à terme menacée par ce qui menace les Juifs aujourd’hui. La Seine-Saint-Denis a perdu 80% de sa population en 20 ans ».

Georges Bensoussan

« En 2050 nous serons un pays à moitié islamique, en 2100 nous serons une république islamique »

Éric Zemmour, le journaliste et candidat à la Présidence en 2022

Zemmour fait campagne autour d’un programme hostile à l’islam. Il a déclaré:

« Si je gagne cette élection, ce ne sera pas une passation de pouvoir mais une reconquête ».

Éric Zemmour

Giulio Meotti, un journaliste italien qui écrit souvent sur le Moyen Orient, a écrit:

« L’année prochaine, à l’occasion de son élection, la France décidera d’essayer de se sauver elle-même ou de continuer à sombrer. Dans un cas comme dans l’autre, cela va déclencher un tsunami qui ne va pas s’arrêter à ses frontières mais engloutir toute l’Europe occidentale ».

Giulio Meotti

En Allemagne, les exigences d’organisations islamiques soutenues par la Turquie ont force la ville de Cologne, autrefois un bastion du christianisme en Allemagne, à autoriser les mosquées à lancer des appels à la prière depuis des haut-parleurs extérieurs tous les vendredis entre midi et 15h.

Cette décision représente un grand pas en avant vers la normalisation de l’islam en Allemagne. Des villes comme Dortmund, Hamm, Siegen, Düren et Oldenburg ont elles aussi permis à des mosquées l’emploi de haut-parleurs pour diffuser l’Adnan, ou appel à la prière. À Nuremberg, qui abrite une douzaine de mosquées, permettre au muezzin d’appeler à la prière n’est apparemment « pas un problème ». Les observateurs montrent que Cologne établit un précédent national et que beaucoup des plus de 3 000 mosquées existant en Allemagne commenceront aussi bientôt publiquement à appeler les musulmans à la prière. Cet appel peut aussi être entendu à de grandes distances lorsqu’il est amplifié par des minarets haut-parleurs.

Le muezzin prononce des slogans religieux telles que « il n’est d’autre dieu qu’Allah » et « Allahu Akbar » (‘Allah est le plus grand’). L’Adhan (appel à la prière) type dit comme suit : « Allah est le plus grand. Je témoigne qu’il n’est d’autre dieu qu’Allah. Je témoigne que Mohammed est le prophète d’Allah. Venez à la prière. Venez au salut. Allah est le plus grand. Il n’est d’autre dieu qu’Allah ».

Il s’agit d’une confession de foi et d’une déclaration de l’islam politique, une affirmation d’intention à dominer et à faire en sorte que tous se soumettent à Allah.

L’appel « Allahu Akbar » n’est pas seulement un appel à la prière, mais il est aussi devenu le cri de bataille scandé par les terroristes islamistes comme les Talibans qui viennent juste de se rendre de nouveau maîtres de l’Afghanistan. Comme l’Europe abandonne toutes les formes de Christianisme, l’islam se tient prêt à colmater les brèches.

Le pape fait alliance avec l’islam

Tandis que l’islam érode peu à peu les racines catholiques de l’Europe, le Pape s’affaire à conclure une alliance avec les chefs musulmans dans le cadre de sa tentative de sauver le monde. Lors d’une visite récente au grand imam de la mosquée Al-Azhar, chef spirituel de l’islam sunnite, le Pape François a exprimé ses vœux de coopérer et de consolider les liens croissants qui existent entre Rome et l’Islam.

Les deux chefs spirituels se sont entretenus sur les questions religieuses, humanitaires et morales qui hantent le monde aujourd’hui, et les défis posés par les transformations et les événements récemment survenus sur la scène mondiale. Ils ont aussi discuté du véritable rôle moral que les dirigeants et savants religieux doivent jouer pour réduire l’intensité de la guerre et des conflits qui divisent diverses parties du monde et affronter l’extrémisme.

Ils ont aussi exprimé leur attachement à une poursuite du dialogue et à une coopération conjointe qu’ils ont entamée récemment, laquelle a produit un document historique : le Document de la Fraternité Humaine, annoncé depuis Abu Dhabi en 2019. Ilse n ont appelé à un retour aux enseignements des religions de manière que le monde échappe à l’extrémisme, à la division et à la tyrannie. Bien entendu, il n’y a eu aucune référence à la manière dont les extrémistes musulmans persécutent et tuent des chrétiens et suppriment la foi chrétienne dans tant de parties du monde.

Le Pape a en outre dénoncé l’évangélisation des peoples d’autres fois comme étant une activité non-chrétienne, disant que les ne doivent pas tenter de convertir les musulmans au christianisme.

Terreur pour les chrétiens

Lorsque le Pasteur Silas Ali a manqué de se présenter, un dimanche matin, au culte, un sentiment prédominait : la crainte. Être en retard, cela n’était vraiment pas le style du Pasteur d’Evangelical Church Winning All. Comme l’heure continuait à avancer, les membres de la congrégation sont partis à sa recherche – chacun d’entre eux priant que sa disparition ne soit pas due à ce qu’ils craignaient.

Ils savaient pertinemment qu’être chrétien au Nigéria pouvait signifier une sentence de mort – déjà appliquée un millier de fois cette année. A un tiers de kilomètre de son foyer, le corps sans vie du pasteur Silas a été découvert – à côté de la moto qui était tombée en panne d’essence, quelques minutes à peine avant qu’il arrive en sûreté. A la grande horreur des membres de la congrégation, il avait été tué à coups de machette.

De même que la plupart des pasteurs, Silas comprenait tout le danger qu’il y avait à adorer publiquement Jésus – et l’acceptait cependant, déterminé à prêcher la parole de Dieu dans un pays qui est devenu pour les chrétiens une véritable « vallée de la mort ».

« Lorsque nous allons nous coucher, nous ne sommes jamais certains que nous serons toujours en vie le jour suivant »,

a confié un pasteur à « Open Doors ».

En 2021, les massacres sont perpétrés pratiquement chaque soir. La veille du meurtre du Pasteur Silas, des individus armés de fusil s’étaient attaqués à sa congrégation – massacrant des jeunes garçons dans les champs et 11 autres personnes. Une femme enceinte s’est fait tuer à coups de machettes, l’enfant étant arraché aux entrailles de sa mère puis posé sur le ventre de celle-ci, dès lors vide – rien qu’une scène épouvantable parmi d’autres. Ces quelques derniers mois, les gangs de Fulani, de Boko Haram et d’autres groups militants armés sont devenus encore plus virulents, mettant le feu à des villages entiers ainsi que des exploitations agricoles, prenant des innocents en embuscade et les tuant avec une violence inimaginable.

Le nombre de morts pendant toute l’année 2021 est incalculable – plus élevé qu’il ne l’a jamais été. Les meurtres de masse, qui autrefois n’étaient que sporadiques, sont une urgence nationale à l’heure actuelle. Un rapport a estimé que pas moins de 8 000 chrétiens avaient été assassinés de sang-froid – rien qu’entre janvier et septembre.

La violence islamiste se répand à travers la région du Sahel à l’ouest de l’Afrique dans des pays comme le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, et aussi en Afrique de l’Est avec les attaques récentes du groupe terroriste al Shabab lié à Isis en Ouganda et au Mozambique. Les chrétiens sont les premières victimes de cette terreur.

Thérapie de la conversion, prière et psychothérapie chrétienne

Cet article explique les implications morales et sociales du projet de loi gouvernemental proposant une Interdiction de la Thérapie de Conversion.

« Tandis que nous atteignons la fin de la consultation de l’Assemblée par le Gouvernement au sujet de son projet de loi sur l’interdiction de la thérapie de conversion, on ressent une impression de confusion et d’exaspération, voire de crainte et de désespoir. Non pas parmi ceux qui ont fait l’expérience d’abus par le passé … mais parmi les prêtres et les pasteurs se demandant s’ils seront jamais en position d’offrir leurs conseils à un garçon éprouvant des difficultés quant à sa sexualité, ou prier avec une fille qui se sent attirée par la mère de sa meilleure amie.

Ceux qui cherchent à interdire toutes les formes de thérapie de conversion enjoignent le gouvernement à proscrire toute pratique de conversion non-physique dans un cadre religieux, y compris la prière. Ce sont selon eux des pratiques coercitives, susceptibles de causer une dépression profonde chez les plus vulnérables, voire de les conduire au suicide. Aussi, les prières de conversion telles que « S’il-te-plaît Seigneur, éloigne de moi cette tentation » doivent être interdites, de même que tout conseil pastoral contraire à l’affirmation de l’orientation sexuelle d’une personne et ses désirs essentiels d’expérimentation homosexuelle. De les encourager à remettre en question ou à combattre de tels penchants constituera une forme d’abus. Le seul fait de faire référence à tout comportement sexuel comme n’étant pas naturel sera perçu comme une expression de haine. Même si la personne sous psychothérapie est volontaire pour la recevoir et entretient les mêmes croyances, le prêtre ou pasteur n’a pas le droit de citer les Écritures ou de se référer aux enseignements de l’Église dans ce contexte, du fait que ce sera perçu comme une forme de coercion manipulative ou une influence spirituelle injustifiée.

La Ministre pour les Femmes et pour l’Égalité Liz Truss s’est engagée à défendre la liberté d’expression et la liberté religieuse, entendez par-là « la liberté des adultes de consentir et la liberté d’exprimer les enseignements ». Le problème est qu’il y a des gens pour qui l’enseignement biblique et la prière en accord avec l’esprit représentent un abus et une coercition, simplement parce qu’ils pourraient développer des « sentiments négatifs » vis-à-vis d’eux-mêmes. Que ce sentiment soit celui d’être possédé par un démon et d’être rempli de dégoût pour soi-même, ou simplement le fait de ressentir que l’on est pécheur à la lumière de la sainteté de Christ, il ne semble apparemment pas y avoir de distinction possible.

Et puis il y a la vie chrétienne familiale : les parents seront-ils en mesure d’élever leurs enfants en accord avec les valeurs et a moralité de l’Écriture et de l’Église ? est-ce qu’il faudra appeler la police si la conversation entre un père et un fils prend des allures de « thérapie » à propos de l’orientation sexuelle ou de l’identité de genre ? Le projet de loi n’offre pas encore de réponse Claire, aussi la Loi qui sera votée par le parlement, le cas échéant, pourrait bien conduire à des dizaines de fausses allégations contre des prêtres, des pasteurs ou des enfants simplement pour s’être exprimé sur le mariage homosexuel ou les identités trans.

La Coalition pour le Mariage décrit plusieurs scénarios plausibles :

• Noah, âgé de 13 ans, a demandé à son père ce qu’il pensait du mariage entre deux personnes du même sexe. Son père lui a signifié qu’il était tout à fait contre. Noah n’est pas du tout du même avis. Il évoque cette conversation avec un animateur auprès des jeunes, disant, «Un jour, je vais peut-être vouloir me marier, et personne ne peut me dire si ce sera avec un homme ou avec une femme ». L’animateur de jeunesse contacte la police pour lui signifier que le père essayait de changer son orientation sexuelle.

• Des parents ont découvert que leur fille, Olivia, âgée de 14 ans, a visité le site d’un mouvement transsexuel comme Mermaids. Ses parents lui interdisent l’accès à ce site. Olivia en parle à un professeur, comme ça, en passant. Le professeur dénonce les parents à la police parce qu’il estime qu’Olivia est en fait un garçon trans et que ses parents essaient de l’empêcher d’être lui-même. La police s’entretient avec les parents.

• Une école fait la promotion accrue des droits trans en utilisant la documentation Stonewall et Mermaids. Un garçon, Jack, dit à son professeur qu’il croit être une fille enfermée dans un corps de garçon mais il ne veut pas que ses parents le sachent. L’école le considère comme une fille et se comporte avec lui en fonction de cette « identité ». Lorsque les parents de Jack le découvrent, ils le retirent de l’école. Les parents sont dénoncés à la police comme s’étant rendus coupables de thérapie de conversion.

Seront punies de deux ans d’emprisonnement et 30 000 euros d’amende les « pratiques comportements ou propos répétés visant à modifier ou réprimer l’orientation sexuelle ou l’identité de genre » d’une personne et « ayant pour effet une altération de sa santé physique ou mentale ». La sanction sera portée à trois ans d’emprisonnement et 45 000 euros d’amende en cas de circonstances aggravantes, notamment lorsque la victime est mineure, dépendante ou que l’auteur est un ascendant

Lorsque le débat portant sur la thérapie de la conversion dans un cadre religieux semble ignorer c’est que pour le chrétien c’est la vie dans son ensemble qui est une transformation intérieure. Il s’agit de constamment se détourner du péché et des désirs pécheurs, ainsi qu’à renouveler son cœur ou tourner l’esprit vers la lumière pour discerner ce qui est juste et reflète le mieux la pureté de Christ. La prière est une partie intégrante de cela et la prière qui intervient pour apporter la guérison et la plénitude est intrinsèquement thérapeutique, comme le montre le terme grec : therapeia (Gr): prodiguer un soin, une aide. En Christ, nous avons une nouvelle identité ; nous sommes une nouvelle créature – et le fait de la découvrir est une quête qui dure toute une vie.

La vie chrétienne dans son ensemble est une thérapie du soi ainsi que de thérapie partagée en communion les uns avec les autres. Nous sommes appelés à nous montrer fidèles, y compris dans notre vie sexuelle, et l’abstinence volontaire d’une personne sera perçue comme une répression et une coercion par d’autres.

Si un Pasteur ou un prêtre est autorisé à enjoindre les hommes et les femmes de se restreindre dans l’expression de leurs passions et de leurs convoitises, pourquoi ne leur serait-il pas interdit de prêcher en faveur de l’abstinence vis-à-vis des passions charnelles homosexuelles ?

Le projet de loi sur l’interdiction de la thérapie de conversion n’intéresse pas seulement les mauvais traitements physiques et émotionnels, mais aussi la définition du péché et la nature de la tentation dans le domaine de la spiritualité. Les interdits religieux et la protection des libertés sont susceptibles d’être mentionnés dans le projet de loi d’Interdiction de la thérapie de conversion, mais cela restera sans effet face aux exigences totalitaires en vue de la « neutralité » de genre et le conformisme aux règlementations régissant toute psychothérapie.

Nous en revenons à la question fondamentale qu’aucun de ceux qui se font les partisans de ce projet ne semble capable ou désireux de répondre. Pourquoi une psychothérapie librement consentie doit-elle être interdite lorsqu’un adolescent souhaite se défaire d’une attirance envers des personnes du même sexe, alors qu’une intervention irréversible avec des conséquences profondes sur le développement est encouragée dans le contexte des enfants en transition vers le genre opposé ? Pourquoi des associations soutenant les homosexuels, comme Stonewall et Mermaids, ont-elles libre cours pour encourager les enfants à pratiquer l’homosexualité ou à changer de sexe, tandis qu’il est interdit aux chrétiens de dire que cela ne s’accorde pas avec l’enseignement biblique ?

Un gouvernement conservateur ne va tout de même pas forcer un Pasteur à affirmer qu’une personne soit transgenre et s’assurer qu’elle propage la définition étatique du péché ?Un gouvernement conservateur ne va tout de même pas rendre illégal pour les gens d’être « transformés à son image de gloire en gloire… »

Reproduit avec permission
https:// archbishopcranmer.com

En France, la situation n’est pas meilleure. En effet, le projet de loi français prévoit de très lourdes sanctions pour quiconque « enfreint la liberté de choisir » (mais en réalité : prêche une conception chrétienne de l’homme et de la femme en accord avec l’idée que c’est Dieu leur Créateur et qu’Il les a créés pour l’amour et pour la reproduction, le sexe à la naissance et l’identité ne pouvant être disjoints).

Bruits de guerre

Ukraine

Si une invasion soudaine de l’Ukraine par la Russie venait à se produire, il pourrait s’ensuivre le plus grand conflit en Europe depuis la Seconde Guerre mondiale, a dit Tony Radakin, chef des forces armées du Royaume-Uni. Les services de renseignements militaires ukrainiens estiment que la Russie prépare une invasion de l’Ukraine au début de 2022 du fait que ses forces se concentrent sur la frontière.

Ce sont au moins 90 000 soldats, appuyés par des centaines d’armes d’artilleries lourdes et de chars, qui sont déjà en place et des rapports suggèrent que ce chiffre pourrait encore s’accroître jusqu’à atteindre 175 000 d’ici l’an prochain. La Russie s’est déjà emparée de la Crimée et soutient des groupes séparatistes à l’est du pays, lesquels souhaitent que le pays soit réuni à la Russie. Ils sont susceptibles d’occuper une grande partie du pays puis de demander qu’un gouvernement pro-russe soit mis en place à Kiev en guise d’accord.

Le chef des renseignements Kyrylo Budanov a dit que les États-Unis doivent dissuader la Russie d’envahir le pays en fournissant un soutien militaire accru à Kiev.

La Russie nie avoir la moindre intention d’envahir l’Ukraine. Cependant, elle s’oppose au régime ukrainien actuel qui recherche des liens plus étroits avec l’Union européenne. Poutine cherche à empêcher que l’Ukraine rejoigne l’OTAN mais cela ne sert à rien. L’Ukraine ne fait pas partie de l’OTAN si bien qu’il est peu envisageable qu’il y ait la moindre intervention militaire pour venir en renfort de l’Ukraine en cas d’agression de la Russie, que ce renfort vienne de l’Europe ou des États-Unis. Un conflit ouvert entre l’OTAN et la Russie serait catastrophique. Un outil de dissuasion de moins grande envergure consisterait en des sanctions imposées à la Russie sur sa fourniture de gaz à l’ Europe, laquelle dépend largement du gaz russe, en particulier l’Allemagne. Mais dans ce cas ce n’est pas que la Russie qui pourrait sortir perdante et cette initiative pourrait engendre des coupures de courant, non seulement en Allemagne mais aussi en France, l’Hexagone étant contraint d’importer de l’électricité venu d’Outre-Rhin, par suite de la fermeture de centrales nucléaires jugées à risque. Or la même mesure vient d’être prise en Allemagne où trois réacteurs nucléaires ont été fermés tout récemment, dans un souci de précaution.

Taiwan

Le dirigeant de Taiwan, cette île qui se trouve au cœur de tensions accrues entre les États-Unis et la Chine, a affirmé que la menace posée par Pékin devenait plus claire de jour en jour. Par ailleurs, pour la première fois, elle a confirmé la présence de soldats américains sur le sol de Taiwan.

Taiwan et la Chine continentale jouissent d’un gouvernement distinct depuis que les nationalistes se sont retirés jusqu’à Taiwan à la fin de la guerre civile il y a plus de 70 ans. Le chef du Parti Communiste chinois (CCP) Xi Xing Pin a évoqué l’objectif de la Chine populaire de conquérir Taiwan :

« Résoudre la question taiwanaise et réaliser la réunification est une mission historique et un engagement du Parti Communiste de Chine ».

Chef du Parti Communiste chinois (CCP) Xi Xing Pin

Plus tôt ce mois-ci, l’armée chinoise a envoyé un nombre record d’avions de guerre autour de Taiwan tandis que des diplomates et les médias d’État ont menacé Taiwan de sanctions à moins que l’île suive la ligne du Parti. La Chine a averti qu’elle se tenait prête à faire usage d’armes nucléaires si une puissance étrangère quelle qu’elle soit s’immisçait dans ce conflit portant sur Taiwan. Il existe actuellement un contingent étasunien stationné à Taiwan et un accord de défense entre les États-Unis et Taiwan.

L’une ou l’autre de ces situations fait peser la menace que la Russie et la Chine, qui détiennent toutes les deux l’arme nucléaire, entrent en conflit avec les États-Unis et leurs alliés. En raison des risques énormes encourus, nous ne pouvons qu’espérer qu’il n’y aura pas de guerre, en particulier une guerre faisant intervenir des armes nucléaires. Alors que la prophétie biblique situe la dernière guerre au Moyen-Orient, il est possible que des guerres limitées aient lieu d’ici là. Tout conflit ayant pour protagonistes la Russie, la Chine, les États-Unis et l’OTAN pourrait avoir des conséquences catastrophiques pour le monde. Nous devons donc prier pour que cela ne se produise pas.

Dernières paroles. Dernière heure. Derniers jours

« Petits enfants, c’est la dernière heure, et comme vous avez appris qu’un antéchrist vient, il y a maintenant plusieurs antéchrists: par là nous connaissons que c’est la dernière heure »

1 Jean 2.18

C’est le verset avec lequel nous avons commencé ce magazine. Jean parle de la venue de l’Antéchrist et de la dernière heure. Les détracteurs de la Bible disent que ce verset a été écrit il y a près de 2000 ans et que la dernière heure n’est pas venue.

Il n’y a donc rien dans ce discours sur les derniers temps qui mérite qu’on s’en effraie.
Deux points à souligner sur cette question. Premièrement, les «derniers jours» ont en fait commencé à la Pentecôte (notez l’utilisation par Pierre de la prophétie de Joël dans Actes 2.17).

La venue de l’Antéchrist sera l’un des derniers événements des derniers jours, juste avant la seconde venue de Jésus. Deuxièmement, dans le texte original grec, on lit « eschati ora », ce qui signifie « dernière heure », sans le mot « la ».

Jean dit que ce qu’il voit se produire dans l’Empire romain à la fin du premier siècle est un signe de la crise qui surviendra à la fin des temps avant le retour du vrai Messie. Il y a eu des persécutions de la part de Rome, particulièrement lorsque l’empereur s’est déclaré dieu et a exigé d’être adoré comme seigneur, ce que les chrétiens ne pouvaient pas faire. Jean a également assisté à la montée des faux enseignants, les « nombreux antéchrists » dont il parle. Ceux-ci niaient les vérités centrales de l’Évangile, à savoir que Jésus est Seigneur, Fils de Dieu et Fils de l’homme (1 Jean 2.22-3, 4.2). Ils furent connus sous le nom de gnostiques. Pour plus d’informations à ce propos, vous pouvez consulter notre article sur les évangiles gnostiques ou allez sur: https://lightforthelastdays.co.uk/fr/articles/alternative-spiritualities/the-gnostic-gospels-2/

Jean dit que ces enseignants sont typiques des nombreux « antéchrists » qui précéderont et prépareront la voie à l’Antéchrist final.
Mais maintenant, nous voyons réellement les signes des derniers jours se dérouler autour de nous. De nombreux antéchrists sont présents parmi nous et la situation mondiale nous conduit vers le scénario de la fin des temps et la seconde venue de Jésus-Christ.

Le monde s’enfonce dans une période de crise sans issue qui conduira les gens à craindre les événements à venir sur la terre. Les personnes sages voient ce qui se prépare et demandent à Dieu de les sauver du jugement de Dieu à venir. Les moqueurs se moquent du message de l’Évangile et restent dans leurs péchés alors que les temps s’assombrissent.

Jésus a dit :

« Alors on verra le Fils de l’homme venant sur une nuée avec puissance et grande gloire. Lorsque ces choses commenceront à se produire, levez les yeux et la tête, car votre rédemption est proche »

Luc 21.25-28

Notre rédemption a lieu lorsque nous nous repentons de nos péchés et que nous croyons en Jésus. Ceux qui en agissent ainsi seront prêts lorsque Jésus viendra nous chercher pour être avec lui dans son royaume éternel. Nous aurons alors un avenir glorieux et de l’espoir, et nous pourrons lever les yeux et lever la tête, même si le monde semble sombrer dans l’obscurité.

Ne soyez pas du nombre des laissés pour compte. C’est dès aujourd’hui le moment de mettre votre confiance en Jésus et d’avoir le salut éternel.

Ci-dessous, vous trouverez une prière pour demander à Jésus d’entrer dans votre vie et de vous donner le salut éternel.

Cher Père céleste, je reconnais que je suis un être pécheur et que j’ai besoin de ton pardon. Je crois que Jésus le Messie est mort à ma place, versant son sang pour payer mes péchés, et qu’Il est ressuscité des morts pour me donner la vie éternelle. Je suis prêt dès maintenant à me détourner de mes péchés et à recevoir Jésus le Messie comme mon Sauveur et Seigneur personnel. Je Te confie ma vie et Te demande d’y envoyer le Saint-Esprit, de me remplir, de prendre le contrôle et de m’aider à devenir le genre de personne que Tu veux que je sois.

Merci Père de m’aimer.
Au nom de Jésus, Amen.

Tony Pearce

添加评论