末期日子之光

Le départ et le retour de la Gloire

Second Temple de Jérusalem — Wikipédia (wikipedia.org)

L’an 63 av. J.-C. vit l’entrée des Romains à Jérusalem, inaugurant l’occupation romaine de la Terre sainte.  Lorsque les Romains pris Jérusalem, leur général Pompée est entré dans le Temple et a pénétré dans le Saint des Saints, provoquant ainsi une grande offense au peuple juif. On pensait qu’il pourrait être frappé de mort pour avoir commis cet acte de profanation, mais il ne le fut pas. 

lexpress.fr

Ce qui fut surprenant, c’est ce qu’il y trouva. L’historien romain Tacite raconte que lorsque Pompée et ses troupes sont entrés dans le Saint des Saints du Temple, ils l’ont trouvé vide. Il n’y avait aucune image d’un dieu quelconque, aucun objet de culte. Tacite le décrit comme étant «inoccupé». L’historien juif Josèphe nous dit : «Dans le sanctuaire, il n’y avait absolument rien».  En quoi cela posait-il problème d’entrer dans une pièce vide ?

Le Saint des Saints était le lieu de la plus grande sainteté au monde, le lieu de résidence de la présence divine.  Le premier Temple, construit à l’époque de Salomon, vers 957 avant J.-C., s’inspirait du tabernacle construit à l’époque de la traversée du désert par Israël, dans le livre de l’Exode. En son cœur se trouvait le Saint des Saints, le lieu le plus saint, où était placée l’Arche de l’alliance et où se rencontrait la présence du Seigneur, connue sous le nom de Shekinah.  Ce n’était qu’une fois par an, le jour des expiations, que le souverain-sacrificateur et lui seul, pouvait y pénétrer afin d’y offrir le sacrifice pour le jour des expiations: le Yom HaKippourim, généralement connu sous le nom de Yom Kippour.

Qu’est-ce que la Shékina ? (gotquestions.org)

Vers 537 avant J.-C., les Babyloniens ont pris Jérusalem, détruit le Temple et emmené le peuple juif en captivité à Babylone. Si le prophète Jérémie leur a dit d’y voir le jugement de Dieu pour leurs péchés, il leur a aussi annoncé qu’après 70 ans de captivité, ils s’en retourneraient, reconstruisant le Temple.

La prophétie de Jérémie s’est accomplie et les Juifs sont revenus de Babylone après la publication d’un édit de Cyrus, l’empereur perse vainqueur des Babyloniens, autorisant de reconstruire le Temple de Jérusalem (Esdras 1.1-4).  Les livres d’Esdras et de Néhémie décrivent comment Jérusalem fut reconstruite, ainsi que le Temple, connu sous le nom de Second Temple.

Selon l’enseignement juif, il manquait au Second Temple cinq choses présentes dans le Premier Temple

  1. L’arche d’alliance,
  2. Le feu sacré tombant du ciel sur les sacrifices,
  3. La Shekinah, le nuage de gloire,
  4. L’Ourim et le Thoummim (des objets sur les vêtements du Grand Prêtre, par lesquels la volonté de Dieu était discernée),
  5. l’esprit de prophétie.

La Shekinah ou le nuage de gloire est la plus significative de ces cinq choses.  Le mot Shekinah est un nom formé à partir du verbe hébreu «shachen» qui signifie «habiter». C’était un signe de l’habitation du Seigneur avec Israël. Le Seigneur était présent avec Israël dans la nuée de gloire qui a conduit les enfants d’Israël dans le désert en Exode 13.21-22.  La nuée de gloire s’est manifestée lors de la dédicace du Tabernacle par Moïse (Exode 40, 34-37) :

La nuée couvrit la tente d’assignation, et la gloire du Seigneur remplit la tente.

Exode 40, 34-37

La nuée de gloire a également rempli le premier Temple, lorsqu’il a été consacré par Salomon (1 Rois 8, 10-13) :

Au moment où les sacrificateurs sortirent du lieu saint, la nuée remplit la maison de l’Eternel. Les sacrificateurs ne purent pas y rester pour faire le service, à cause de la nuée ; car la gloire de l’Eternel remplissait la maison de l’Eternel. Alors Salomon dit : L’Eternel veut habiter dans l’obscurité ! J’ai bâti une maison qui sera ta demeure, un lieu où tu résideras éternellement.

1 Rois 8, 10-13

Ézéchiel 10-11 décrit le départ de la nuée de gloire du Temple à la suite du péché du peuple d’Israël.  Cela s’est produit avant sa destruction par les Babyloniens :

La gloire de l’Eternel se retira du seuil de la maison, et se plaça sur les chérubins. En cheminant, elles allaient de leurs quatre côtés, et elles ne se tournaient point dans leur marche; mais elles allaient dans la direction de la tête, sans se tourner dans leur marche.

Ézéchiel 10-11

Il n’est fait état nulle part du retour de la nuée de gloire après que le peuple juif est revenu de Babylone et a reconstruit le Second Temple. Le Saint des saints du Second Temple n’a jamais contenu la gloire de la Shekinah qui est entrée dans le Premier Temple ou le Tabernacle.

La prophétie d’Aggée porte sur la reconstruction du Temple après le retour des Juifs de Babylone.  Il a prophétisé :

La gloire de cette dernière maison sera plus grande Que celle de la première, Dit l’Eternel des armées; Et c’est dans ce lieu que je donnerai la paix, Dit l’Eternel des armées.

 Aggée 2.9

Ainsi, la «gloire de cette dernière maison» (second Temple) sera plus grande que la gloire de la première (premier Temple).   L’utilisation du mot gloire ici ne signifie pas que ce serait un bâtiment plus beau que le Temple de Salomon, mais que la gloire de Dieu y entrerait d’une manière plus excellente.  Pourtant, jamais la nuée de gloire n’est entrée dans le Second Temple comme ce fut le cas pour le premier.

Jerusalem in Prophecy – the Future of Jerusalem | Facts about Israel

Aggée a-t-il donc prophétisé faussement ?  Ou cette prophétie s’est-elle accomplie d’une manière entièrement inattendue ?

Dans l’Évangile de Luc, chapitre 2, nous lisons que Joseph et Marie ont apporté l’enfant Jésus dans le Temple pour que les Juifs puissent le voir.

Ils furent accueillis par un sacrificateur âgé, Siméon, à qui le Seigneur avait dit qu’il ne mourrait pas avant d’avoir vu le Messie. Il les salua en ces termes : 

Seigneur, tu laisses maintenant ton serviteur s’en aller en paix, selon ta parole, car mes yeux ont vu ton salut [ton Yeshoua / salut / Jésus] que tu as préparé à la face de tous les peuples, une lumière pour révéler les nations, et la gloire de ton peuple Israël.

Luc 2.29-32

Il a vu la gloire de Dieu entrer dans le Temple à travers cet enfant, qu’il a correctement reconnu comme étant le Messie d’Israël, comme l’Esprit Saint le lui a révélé.  Ainsi, la plus grande gloire est entrée dans le Temple en la personne du Messie, qui était présente même dans ce petit bébé. 

Siméon : Il est le Christ | Débloquer la Bible (unlockingthebible.org)

Lorsque Jésus a atteint Sa pleine maturité et commencé Son ministère, Jean a écrit au sujet de la gloire de Dieu présente dans la personne du Messie Jésus / Yeshoua :

Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père. Jean lui a rendu témoignage, et s’est écrié: C’est celui dont j’ai dit: Celui qui vient après moi m’a précédé, car il était avant moi. Et nous avons tous reçu de sa plénitude, et grâce pour grâce.

Jean 1.14-16

Le Nouveau Testament rapporte à plusieurs reprises que Jésus est entré dans le Temple – Matthieu 21.12-15, Luc 2.41-50, Luc 20, Jean 5, Jean 7-10 par exemple.  Il y a manifesté la gloire de Dieu.  Il a également dit :

Or, je vous le dis, il y a ici quelque chose de plus grand que le temple.

Matthieu 12.6

Par ces mots, il faisait référence à lui-même. 

Chronology of Jesus’ Life (scripturescholar.com)

Lorsque Jésus est entré à Jérusalem lors de Son entrée triomphale, il est entré dans le Temple pour le purifier des pratiques corrompues des changeurs de monnaie.  Il a également accompli des signes et des prodiges, montrant sa gloire et sa puissance divine :

Des aveugles et des boiteux s’approchèrent de lui dans le temple. Et il les guérit. 15Mais les principaux sacrificateurs et les scribes furent indignés, à la vue des choses merveilleuses qu’il avait faites, et des enfants qui criaient dans le temple: Hosanna au Fils de David! 16​Ils lui dirent: Entends-tu ce qu’ils disent? Oui, leur répondit Jésus. N’avez-vous jamais lu ces paroles : Tu as tiré des louanges de la bouche des enfants et de ceux qui sont à la mamelle ?

Matthieu 21.12-16

Il a également prophétisé la destruction prochaine du Temple :

Si toi aussi, au moins en ce jour qui t’est donné, tu connaissais les choses qui appartiennent à ta paix! Mais maintenant elles sont cachées à tes yeux. ​Il viendra sur toi des jours où tes ennemis t’environneront de tranchées, t’enfermeront, et te serreront de toutes parts; ​ils te détruiront, toi et tes enfants au milieu de toi, et ils ne laisseront pas en toi pierre sur pierre, parce que tu n’as pas connu le temps où tu as été visitée.

Luc 19.41-44

Le temps de la visite que la ville n’a pas connue, fait référence à la venue du Messie à Jérusalem et dans le Temple.  Il a été rejeté par les chefs religieux (bien qu’il ait été accepté par beaucoup de gens du peuple).  Ce rejet a conduit à son arrestation, à son procès et à sa crucifixion, conformément à la prophétie d’Ésaïe 53 :

Méprisé et abandonné des hommes, Homme de douleur et habitué à la souffrance,… Mais il était blessé pour nos péchés, Brisé pour nos iniquités; Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, Et c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris. 6Nous étions tous errants comme des brebis, Chacun suivait sa propre voie; Et l’Eternel a fait retomber sur lui l’iniquité de nous tous.

Ésaïe 53

Jésus a accompli cette prophétie par sa mort sur la croix, en versant son sang comme sacrifice pour le péché du monde.  Une fois cette tâche accomplie, quelque chose de très significatif s’est produit dans le Temple :

Alors, voici que le voile du Temple se déchira en deux, du haut en bas ; la terre trembla, et les rochers se fendirent.

Matthieu 27.51

Le voile du Temple était un rideau très lourd qui séparait le Saint des Saints du reste du Temple.  Un seul pouvait le franchir : le Grand Prêtre qui entrait une fois par an dans la présence de Dieu, pour offrir le sacrifice du Jour des Expiations.   Sous peine de mort, personne  d’autre ne pouvait pénétrer dans ce lieu, en raison de son caractère sacré. Lorsque le voile se déchira, c’était le signe que le Messie avait payé le prix pour les péchés du monde et que la voie était ouverte à tous, Juifs comme Gentils, hommes comme femmes, pour entrer dans la présence du Seigneur, parce que le Messie Yéchoua avait versé son sang en sacrifice pour les péchés du monde.

biblehub.com

Après cela, le bâtiment du Temple est devenu spirituellement désert, comme Jésus l’a dit dans Matthieu 23.39 :

Voici ! Votre maison vous est laissée en désolation ; car je vous le dis, vous ne me verrez plus jusqu’à ce que vous disiez : « Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur !

Matthieu 23.39

Elle n’avait plus de raison d’être pour l’offre de sacrifices agréables au Seigneur.  Les sacrifices donnés en Lévitique 16-17 pour le jour des expiations n’étaient plus nécessaires pour expier nos péchés et ont été remplacés par le meilleur sacrifice de Jésus le Messie (voir Hébreux 8-9).  Quarante ans plus tard, elle deviendrait une désolation physique lorsque les Romains la détruiraient en 70 après JC.

Il existe un passage remarquable dans le Talmud (commentaires et enseignements juifs), qui rapporte que quarante ans avant la destruction du Temple, un événement inhabituel s’est produit, signifiant qu’un bouleversement avait eu lieu. 

À l’époque du Second Temple, la pratique du Yom Kippour, le jour des expiations, consistait à prendre deux boucs et à les sacrifier au Seigneur, conformément au Lévitique 16.  Le premier bouc était «pour le Seigneur» et le second était le bouc émissaire.  Le premier bouc était sacrifié dans le Saint des Saints, et le second, le bouc émissaire, était envoyé dans le désert, après avoir été chargé des péchés du peuple, conformément à Lévitique 16.21.  Une ceinture écarlate était attachée à son cou et il était ensuite emmené vers un précipice dans le désert à environ 20 km de Jérusalem. Une partie de cette ceinture était également attachée à la porte du Temple avant que le bouc ne parte dans le désert.  Lorsque le bouc arrivait enfin au bord du précipice, le sacrificateur présent enlevait la ceinture rouge de la tête de l’animal et la divisait, remettant la moitié sur les cornes de l’animal et attachant l’autre moitié à une saillie de la falaise.  Il poussait ensuite l’animal en arrière, vers la falaise, si bien qu’il mourait dans sa chute.

Dans son livre «The Fall Feasts of Israel», Mitch Glaser écrit :

En rapport avec cette cérémonie, une tradition intéressante s’est développée, mentionnée dans la Mishna.  Une partie de la ceinture cramoisie était attachée à la porte du Temple avant que le bouc ne soit envoyé dans le désert.  La ceinture passait du rouge au blanc lorsque le bouc mourait, signalant au peuple que Dieu avait accepté son sacrifice et que ses péchés étaient pardonnés.  Ceci était basé sur le verset d’Isaïe où le prophète déclarait :

Venez maintenant, et raisonnons ensemble, dit le Seigneur, bien que vos péchés soient comme l’écarlate, ils seront blancs comme la neige ; bien qu’ils soient rouges comme le cramoisi, ils seront comme la laine.

Isaïe 1.18

La Mishna nous dit que quarante ans avant la destruction du Temple, la ceinture a cessé de devenir blanche. C’était bien sûr approximativement l’année de la mort du Messie / Christ.

Mitch Glaser – The Fall Feasts of Israel

Le sacrifice final était arrivé et les sacrifices du Temple n’étaient plus efficaces pour couvrir le péché.  Le Temple avait perdu sa raison d’être et Dieu a permis sa destruction en 70 après J.-C..  La désolation de Jérusalem a commencé et se terminera avec le retour de Jésus – comme il l’a dit :

Jérusalem sera foulée aux pieds par les païens, jusqu’à ce que les temps des païens soient accomplis. 

Luc 21.24

Le retour actuel du peuple juif à Jérusalem et en Israël est un signe du début de ce processus et du proche retour de Jésus (voir Zacharie 12-14).  Jésus a dit à ses disciples qu’à son retour, il viendrait dans les nuées de gloire du ciel :

Aussitôt après la tribulation de ces jours-là, le soleil s’obscurcira, la lune ne donnera plus sa lumière, les étoiles tomberont du ciel, et les puissances des cieux seront ébranlées. Alors le signe du Fils de l’homme paraîtra dans le ciel, et alors toutes les tribus de la terre se lamenteront, et elles verront le Fils de l’homme venant sur les nuées du ciel avec puissance et grande gloire.

Matthieu 24.29-30

Après cela, il s’assiéra sur son trône de gloire et jugera les nations :

Quand le Fils de l’homme viendra dans sa gloire, et tous les saints anges avec lui, alors il s’assiéra sur le trône de sa gloire.  Toutes les nations seront rassemblées devant Lui, et Il les séparera les unes des autres, comme un berger sépare ses brebis des boucs.

Matthieu 25.31-32

Il restaurera également le royaume d’Israël, régnant en puissance depuis Jérusalem en tant que Roi messianique tant attendu.  Le Temple sera à nouveau restauré à Jérusalem pour être le siège du pouvoir du Messie.  À ce moment-là, la gloire reviendra et la prophétie d’Aggée concernant la gloire de la dernière maison atteindra son accomplissement final. 

Ézéchiel, qui a décrit le départ de la gloire du premier Temple au chapitre 10-11 de sa prophétie, décrit le retour de la gloire au Temple dans le royaume messianique à venir (voir Ézéchiel 40-48).

Ensuite, il me conduisit à la porte, la porte qui donne sur l’Orient. Et voici que la gloire du Dieu d’Israël vint du côté de l’Orient. Sa voix était comme le bruit de grandes eaux, et la terre resplendissait de sa gloire. C’était comme l’aspect de la vision que j’ai vue, comme la vision que j’ai vue quand je suis venu détruire la ville. Les visions étaient comme la vision que j’ai vue près du fleuve Chebar ; et je suis tombé sur ma face. Et la gloire du Seigneur entra dans le Temple par la porte qui donne sur l’Orient. L’Esprit me souleva et me fit entrer dans le parvis intérieur. Et voici que la gloire du Seigneur remplissait le Temple.

  Ézéchiel 43.1-5

Lorsque le Messie entrera dans le Saint des saints du Temple reconstruit lors de son règne millénaire, la gloire de Dieu remplira la maison et la terre entière sera remplie de sa gloire.

Il régnera sur la Terre en tant que Messie ben David (fils de David), apportant la paix et la justice au monde (Ésaïe 2.1-4), tandis que la Terre sera remplie de la connaissance de la gloire du Seigneur comme les eaux couvrent la mer (Ésaïe 11.9).  De quoi se réjouir du fond de l’obscurité qui recouvre actuellement la terre.

Pour plus d’informations à ce sujet, consultez mon article à l’adresse suivante

Tony Pearce