Light for the Last Days

La Veille de la Destruction?

Les événements récents au Moyen-Orient à la lumière de la Prophétie biblique.

Le conflit au Moyen-Orient se poursuit avec son triste cortège de mort et de destruction. La guerre a éclaté à la frontière entre Israël et le Liban tandis que les tueries en Irak emportent chaque jour leur lot de victimes. La menace terroriste n’a pas diminué malgré la « Guerre contre la Terreur » menée par les Etats-Unis. Le terrorisme d’inspiration islamiste menace à présent l’Europe et les pays du Moyen-Orient de même que les Etats-Unis. Du fait que le Moyen-Orient fournit au monde la plupart de son pétrole, ce qui s’y passe est d’une importance vitale pour le reste de la planète.

L’Iran, le Hezbollah et Israël

La guerre entre Israël et le Hezbollah a en réalité été une guerre entre Israël et le Liban ainsi que l’exportation de la version iranienne de la Révolution islamique. Le Président iranien Ahmadinejab en a appelé à l’élimination d’Israël ainsi qu’à un djihad islamique à l’échelle mondiale. Il a déclaré après son élection : « Notre révolution a pour objectif de parvenir au pouvoir dans le monde entier. L’ère du régime impie, de la tyrannie et de l’injustice touche à sa fin. La vague de la Révolution islamique atteindra bientôt le monde ent ier ». En tant que telle, il s’agit d’une guerre dans laquelle nous sommes tous impliqués, que nous le voulions ou non.

L’Iran est le fournisseur du Hezbollah à travers la Syrie et a cherché à maintenir son emprise sur le Liban au moyen de cette armée cliente qui fonctionne depuis un certain temps comme un Etat dans l’Etat du Liban. Le dirigeant du Hezbollah Sheikh Hassan Nasrullah partage les vues d’Ahmadinejab sur Israël. Son objectif n’est pas uniquement la destruction d’Israël mais aussi l’élimination de tout les Juifs. Le 22 octobre 2002, Hassan Nasrullah a dit au Daily Star libanais : « S’ils [les Juifs] se rassemblent tous en Israël, cela nous épargnera l’effort de devoir aller les chercher dans le monde entier ».

Israël est à présent accusé de par le monde entier d’avoir détruit le Liban, mais c’est le Hezbollah ainsi que la Syrie et l’Iran qui doivent porter la responsabilité de ce qui s’est produit. La guerre a commencé lorsque des guerriers du Hezbollah ont assassiné et kidnappé des soldats israéliens et lancé des missiles dans des zones habitées par des civils. Il est estimé qu’avant que le conflit ne se déclare le Hezbollah possédait dans les 13 000 missiles, fournis par l’Iran par l’intermédiaire de la Syrie, capables de frapper assez loin en Israël pour tuer plus de deux millions de personnes. Le Hezbollah a utilisé les civils libanais comme des boucliers humains en stockant ses armes dans des zones habitées par les civils et en les lançant depuis celles-ci, puis en se servant des morts et des destructions causées par les bombardements israéliens à des fins de propagande contre Israël au travers de la télévision.

Le dirigeant humanitaire des Nations Unies a condamné publiquement le Hezbollah pour avoir causé la mort de civils : « Le Hezbollah doit cesser d’impliquer lâchement des femmes et des enfants ».

Le Hezbollah a affirmé que son action était une « victoire » sur Israël. Il est néanmoins difficile de comprendre quelle victoire il a bien pu apporter aux Libanais, dont le pays a été ravagé par cette guerre livrée sans leur consentement par une faction armée et financée par une puissance étrangère.

Un article écrit par le journaliste Amir Taheri cite un certain nombre de dirigeants shiites libanais qui critiquent le Hezbollah. « Si le Hezbollah a remporté une victoire, c’est une victoire à la Pyrrhus », dit Walid Abi-Mershed, un éditorialiste libanais de renom. « Il a fait payer au Liban un prix trop élevé – ils doivent en être tenus responsables ». Sayyed Ali al- Amin, un dirigeant shiite libanais, a critiqué le Hezbollah pour avoir provoqué la guerre, et en a appelé à son désarmement. Il y a même eu des attaques plus cinglantes. Mona Fayed, une universitaire shiite prééminente à Beyrouth, a rédigé un article également publié par An- Nashar la semaine dernière. Elle y a posé la question : « Qui est shiite au Liban aujourd’hui ?» Sa réponse est pleine de sarcasme : « Un shiite est quelqu’un qui reçoit ses ordres de l’Iran,

réduit les autres croyants au silence en usant de la terreur, puis conduit le pays à la catastrophe sans consulter qui que ce soit ». Un autre universitaire, Zubair Abboud, dans les colonnes d’Elaph, un journal arabophone en ligne très populaire, attaque le Hezbollah qu’il qualifie de l’« une des pires choses qui soient arrivées aux Arabes depuis longtemps ». Il accuse M. Nasrallah de risquer l’existence du Liban pour lui faire servir les ambitions régionales de l’Iran.

L’Iran a soutenu publiquement le Hezbollah en placardant des affiches montrant que le régime iranien se tenait aux côtés de ce mouvement. Le Président iranien Ahmadinejab en a appelé à l’élimination de l’Etat d’Israël et menace tous ceux qui le soutiennent. Lors d’un rassemblement le Premier Août, il a déclaré : « Le feu de la colère des peuples est sur le point d’éclater et de déborder ; le peuple va bientôt montrer sa rage. Aujourd’hui, le peuple iranien est détenteur de la technologie nucléaire ». L’opinion selon laquelle le conflit n’était qu’un rideau de fumée pour détourner l’attention des ambitions nucléaires du pays a été avancée. Ahmadinejab croit qu’il prépare le terrain pour l’avènement de l’Imam Mahdi, un type de sauveur dans la doctrine shiite qui réapparaîtra dans la fin des temps au détour d’une grande période de détresse sur Terre et imposera l’Islam au monde entier. Vaincre Israël est considéré comme une étape décisive pour que cela se produise.

Néanmoins ce n’est pas uniquement Israël qui s’inquiète de la perspective d’un Iran détenteur de l’arme atomique. Le reste du monde arabe s’alarme de la montée en puissance de ce pays dans la région. Avec les millions de pétrodollars qui affluent dans ses coffres en conséquence de la montée des prix du pétrole et l’écartement du pouvoir de Saddam Hussein, son ennemi de longue date, ainsi que le fait que l’armée irakienne est réduite à l’impuissance, l’Iran monte en puissance dans le Moyen-Orient. Ce pays étant une nation shiite non-arabe, cette ascendance est perçue comme une menace pour le monde arabe, en majeure partie sunnite. La possibilité d’un conflit régional étendu impliquant l’Iran au Moyen-Orient aurait des conséquences incalculables pour le monde entier si la fourniture de pétrole était réduite ou supprimée dans la région.

Il est intéressant de noter que la Bible mentionne l’Iran / la Perse dans ses prophét ies relatives à la fin des temps. Il est également stupéfiant que la Russie transmette sa technologie nucléaire à l’Iran. Dans le Livre d’Ezékiel, aux chapitres 38 et 39, il est question de la Guerre de Gog et de Magog, à laquelle prend part une armée venant affronter Israël dans les temps derniers, armée composée de pays islamiques conduits par une grande puissance de l’extrême-nord (la Russie) et dont la Perse (l’Iran) est un membre prééminent. Cette armée est détruite « sur les montagnes d’Israël » par une intervention directe de Dieu, sauvant Israël de la destruction.

La Ligue arabe, l’Europe, les Nations Unies et Israël

Des craintes quant aux conséquences de la guerre du Liban et l’impulsion qu’elle a donné à l’Iran et aux terroristes dans la région ont poussé l’Arabie saoudite, l’Egypte et la Jordanie à mener une tentative des pays arabes de mettre au point un projet visant à raviver le processus de paix, en berne, et les pourparlers avec Israël. Les détails en restent flous, et Israël a déjà exprimé son scepticisme, disant qu’il doute qu’aucun des plans proposés par ces pays tiendrait compte de ses besoins en termes de sécurité. Mais la décision prise de s’engager dès maintenant est une claire indication de la grande inquiétude de ces pays quant aux tensions présentes et tout particulièrement à la montée en puissance de l’Iran.

Ces dirigeants veulent saisir l’opportunité qui s’ouvre à eux au lendemain de la guerre de reprendre les négociations avec Israël pour maintenir la paix sur les fronts palestinien, syrien et libanais. Dès avant que le cessez-le-feu soit effectif, les trois nations, rejointes par le chef de la Ligue arabe Amr Moussa, ont averti que les combats pourraient définitivement réduire à néant les chances de succès d’un plan de paix et susciter des militants dans tout le Moyen- Orient. Hesham Youseef, le bras droit de Moussa, a dit à Associated Press que les pays arabes étaient en train d’élaborer un plan de paix devant être présenté aux Nations Unies dès le mois prochain, car ils estiment qu’ils « doivent tabler sur l’inquiétude internationale quant à ce qui se produit dans toute la région ».

Si un plan de paix quel qu’il soit doit voir le jour, il est probable que les nations européennes voudront en faire partie. Les Etats-Unis sont déjà surmenés par leurs efforts en Irak et en Afghanistan et la quasi-totalité du monde arabe est hostile à la politique qu’ils mènent. L’Europe s’est aussi, dans l’ensemble, montrée critique de la politique des Etats-Unis et de l’action menée par Israël au Liban. Elle est aussi consciente du danger que représente un Iran détenteur de l’arme atomique et désire freiner la propagation du djihad islamique au Moyen- Orient et en Europe. Pendant le conflit, la recherche d’une solution de paix pour prévenir sa généralisation a eu pour centre l’Europe avec la tenue d’une conférence internationale à Rome le 26 juillet.

La crise actuelle a le potentiel d’entraîner rapidement le monde entier vers Harrmaggedon ou de créer les conditions pour que voie le jour un accord de paix soutenu par un accord international devant être imposé à la région par une force armée. Il est notable que la force militaire à présent envoyée au Liban provienne essentiellement d’Europe.

Fait intéressant, il existe au sein de l’Union européenne une alliance militaire comptant dix pays membres et connue sous le nom d’Union de l’Europe Occidentale (UEO). Cette union a vu le jour en 1948 sous la forme d’un pacte de défense comprenant la Belgique, la France, l’Allemagne, la Grèce, l’Italie, le Luxembourg, les Pays-Bas, le Portugal, l’Espagne et le Royaume-Uni. Elle a été incorporée dans le processus de « gestion de la crise » de l’Union européenne en 1999, sur la base de la recommandation 666 de l’organisation. Elle est dirigée par Javier Solana qui est aussi le chef des Affaires étrangères de l’UE.

Solana participe activement à la recherche d’un règlement des conflits au Moyen-Orient et a déclaré que le déploiement d’une force multinationale « sous l’égide du Conseil de Sécurité du Royaume-Uni » serait une « entreprise difficile mais une possibilité réelle ». Le Président français Jacques Chirac a envoyé des forces françaises au Liban à condition que ce soit dans le cadre d’un déploiement de l’UEO. La France a des liens historiques avec le Liban.

L’Union européenne maintient une ligne politique visant à étendre son influence dans les pays d’Afrique du Nord et de l’est de la Méditerranée. Connue sous le nom de Politique Européenne de Voisinage, elle a pour but, dixit le site Internet officiel de l’EU, «d’éviter des divisions entre l’Union européenne étendue et nos voisins à l’est et sur les rivages méridional et oriental de la Méditerranée. Nous invitons ces voisins, sur la base d’un engagement mutuel à adopter des valeurs communes, à aller au-delà de la coopération existante pour en venir à une coopération plus étroite aux plans économique, politique, culturel et sécuritaire – renforçant ainsi la stabilité, la sécurité et le bien-être pour tous les pays intéressés. Le nouvelle proposition implique que nous allions au-delà de la coopération afin d’aller jusqu’à l’intégration économique, pour ceux qui y sont prêts et qui le peuvent ». Israël, le Liban, l’Autorité palestinienne et la Syrie sont tous concernés par cette politique.

Tout ceci a des implications stupéfiantes à lumière de la prophétie biblique. La Bible nous dit que notre ère se terminera sur une période de troubles sans précédent qui affecteront toutes

les nations et débouchant sur l’événement connu dans l’Ancien Testament sous le nom de « jour de l’Eternel » et dans le Nouveau sous celui de Deuxième Venue de Jésus-Christ. Le point central de cette période de tribulations sera Israël et Jérusalem. Mais avant les derniers temps de troubles, Israël signera un « accord de paix » obtenu par un personnage puissant qui fera son apparition comme dirigeant mondial. Il s’agira d’un imposteur, aussi connu sous le nom de bête ou d’Antéchrist, et le traité s’avèrera être une « alliance avec la mort » (Esaïe 28) menant à la persécution d’Israël, conduit au bord de l’anéant issement (Daniel 9:27, 11:29-12:1, Zacharie 12-14, Apocalypse 12, 16).

Nous pouvons trouver des prophéties au sujet de ce dirigeant dans le livre de Daniel où il est décrit comme une « petite corne » parlant « avec arrogance » (Daniel 7:8), « un roi impude nt et artificieux » (Daniel 8:23) et « un chef qui viendra » (Daniel 9:26). Celui-ci « opprimera les saints du Très-Haut » (Daniel 7:25) et conclura également un genre d’alliance ou de traité avec Israël pendant « une semaine » (7 ans), alliance qu’il reniera à mi-parcours (Daniel 9:27).

Son identité est dévoilée plus avant dans le dernier livre du Nouveau Testament, l’Apocalypse, où il est appelé la bête, qui persécute les saints et entraîne « l’abomination de la désolation » (Daniel 11:31, Matthieu 24:15-31, Apocalypse 13). L’Apocalypse, écrite aux temps de la persécution de la chrétienté par l’Empire romain (la quatrième bête de Daniel),

décrit une bête à venir, dont le dirigeant recevra le pouvoir de « dix rois » (Apocalypse 17:10-13). Il fera usage d’un système religieux connu sous le nom de « Mystère : Babylone la Grande » pour s’assurer la mainmise sur le monde entier, mais finira par trahir et détruire cette union religieuse (Apocalypse 17:1-6, 16-18). Son gouvernement sera anéanti par la Seconde Venue de Jésus dans Sa puissance et dans Sa gloire à la fin de l’ère présente.

La bête se verra donner le pouvoir par « dix rois ». Il est fait références à ces rois en Daniel 7:24 et en Apocalypse 17:12-13 où nous lisons : « Les dix cornes que tu as vues sont dix rois, qui nont pas encore reçu de royaume, mais qui reçoivent autorité comme rois pendant une heure avec la bête. Ils ont un même dessein, et ils donnent leur puissance et leur autorité à la bête.». Selon Apocalypse 13, il utilisera le chiffre 666 comme marque de sa puissance.

Il existe des indications que ce dirigeant viendra de la région de l’Empire romain (pour ces raisons, voir mon livre « The Omega Files », disponible au prix de £5,00 plus £1,00 de frais d’envoi). A l’époque actuelle, l’Union européenne a réuni les pays d’Europe qui constituent une grande partie de ce qu’était autrefois l’Empire romain. La politique de voisinage décrite plus haut prévoit d’y englober les pays du Proche Orient et d’Afrique du Nord, qui faisaient partie de l’Empire romain eux aussi.

La bête proposera la paix mais provoquera le temps de la Grande Tribulation qui entraînera la fin de notre ère. A la fin de la période de Tribulation, d’une durée de 7 ans, Jésus le Messie retournera sur terre et amènera la paix dans le mo nde, régnant depuis Jérusalem durant le Millénium ou Ere Messianique pendant 1000 ans.

La parole de Dieu dans une tourbière irlandaise

Pour terminer, une information en provenance d’une source fort improbable – une tourbière irlandaise. Des travailleurs creusant cette tourbière au mois de juillet dernier, aux alentours du moment où le conflit entre Israël et le Hezbollah a éclaté, ont trouvé un livre ancien, écrit entre 800 et 1000 de l’ère commune, miraculeusement préservé dans la tourbière. Il s’agissait d’un psautier ouvert au Psaume 83.

Et que dit le Psaume 83 ?

O Dieu, ne reste pas dans le silence! Ne te tais pas, et ne te repose pas, ô Dieu! Car voici, tes ennemis sagitent, Ceux qui te haïssent lèvent la tête.

Ils forment contre ton peuple des projets pleins de ruse, Et ils délibèrent contre ceux que tu protèges.

Venez, disent-ils, exterminons-les du milieu des nations, Et quon ne se souvienne plus du nom dIsraël!

Ils se concertent tous dun même cœur, Ils font une alliance contre toi;

Les tentes dÉdom et les Ismaélites, Moab et les Hagaréniens, Guebal, Ammon, Amalek, Les Philistins avec les habitants de Tyr; LAssyrie aussi se joint à eux, Elle prête son bras aux enfants de Lot. (…)

Traite-les comme Madian, Comme Sisera, comme Jabin au torrent de Kison! Ils ont été détruits à En Dor, Ils sont devenus du fumier pour la terre.

Traite leurs chefs comme Oreb et Zeeb, Et tous leurs princes comme Zébach et Tsalmunna! Car ils disent Emparons-nous Des demeures de Dieu!

Mon Dieu! rends-les semblables au tourbillon, Au chaume quemporte le vent, Au feu qui brûle la forêt, A la flamme qui embrase les montagnes! Poursuis-les ainsi de ta tempête, Et fais-les trembler par ton ouragan! Couvre leur face dignominie, Afin quils cherchent ton nom, ô Éternel!

Quils soient confus et épouvantés pour toujours, Quils soient honteux et quils périssent! Quils sachent que toi seul, dont le nom est lÉternel, Tu es le Très Haut sur toute la terre! »

Ron Ross de Bridges for Peace (Ponts pour la Paix), qui a visité le nord d’Israël pendant la guerre du Liban, commente comme suit ce Psaume : « 100 missiles ont touché le nord d’Israël lorsque nous avons visité Kiryat Shmona. J’ai vu le « feu qui brûle la forêt ». C’était le produit de la haine et de la colère. Le Psaume 83 me rend impatient de voir le feu de Dieu qui défend Sa sainteté et Sa justice, le feu de l’amour. J’ai vu la flamme maléfique qui « embrase les montagnes ». Le Psaume 83 dit à tous ceux qui veulent bien écouter que nous devrons un jour rencontrer le Seigneur, qui rétribuera le mal, et qu’Il défendra Son peuple ».

Tout ceci est un rappel que le Seigneur est aux commandes et qu’Il aura le dernier mot dans les affaires du Moyen-Orient. Tout ce qui ce produit en ce moment prépare l’avènement du retour du Messie selon les claires prophéties de la Bible. Lorsqu’Il reviendra, il y aura la paix au Proche-Orient et dans le monde, et le royaume messianique dans lequel règnent la justice et la vérité seront établis. Assurez-vous que vous êtes prêt pour cet événement en Le reconnaissant comme Sauveur et Seigneur dès maintenant !

Tony Pearce

Tony Pearce

Please Subscribe to get notified whenever there is a new post.